Rome et l’Église de France : “fare niente”

Download PDF

Un lecteur, qui nous écrit sur le pseudonyme de « Grincheux », souhaite commenter notre article du 28 novembre dernier sur les visites ad limina des évêques français à Rome. Voici ce texte “incisif” qu’il a titré « Rome et l’Église de France : “far niente” »…

L’article sur les actuelles visites ad limina paraît tout à fait juste : on s’y auto congratule “ecclésiastiquement”. On se demande parfois se qui peut bien se passer durant ces audiences de 3/4 d’heure. 3/4 d’heure, tout simplement.

Les “visites de chaleur”, à la Curie, sont celles que l’on se rend après la sieste, au moment le plus chaud du point de vue de la température et le plus paisible du point de vue des activités de la journée. (Il existe aussi des “visites de pantoufles”, qui ont lieu le soir, après la cena : on qualifie ainsi spécialement les visites que les cardinaux se rendent entre eux, dans leurs cellules, au conclave, pour préparer les votes du lendemain).

Pour en revenir au climat des visites ad limina : les évêques français s’aperçoivent les uns avec bonheur, les autres avec effroi, que les évêques peuvent tout faire (ou plutôt tout laisser faire) en France, sans avoir rien à craindre d’une Rome qui s’est installée dans l’heure de l’après sieste. Rome les laisse faire laisser faire. Chaque partie jetant un regard « très positif » sur le farniente de l’autre.

Le dernier pouvoir qu’exerce encore (et avec quelles précautions !) le Saint-Siège est la nomination des évêques : de sorte que nos évêques en visite tentent de bien comprendre, dans les discours qu’on leur tient, quels sont les actuels critères du cardinal Ouellet pour pourvoir aux postes vacants, ce qui leur permettra de présenter les dossiers des candidats qu’ils veulent faire passer en fonction de ces critères. Lesquels critères peuvent se résumer en ceci : nommer des hommes modérés pour gérer la faillite, de préférence selon « l’herméneutique de continuité », mais sans faire de vagues. Des modérés pour exercer un semblant de pouvoir supervisé par un semblant de contrôle. Variante des portes de l’enfer pour civilisation du XXIe siècle : une perpétuelle journée portes ouvertes.

6 comments

  1. Philippe

    Bonjours à Tous: C’est un peu ce qui se passe quand on doit nommé un Directeur Diocésain qui lui même doit nommer un Directeur d’école Catholique. (qui bien souvent n’est pas très “Catholique” dans ses agissements envers les valeurs évangéliques que tout bon Chrétien se doit d’appliquer). Nous subissons actuellement les conséquences de ce “fare niente”, de se “laisser faire” de ce “pas de vagues”, Hélas. Nous sommes une famille catholique pratiquante en situation de précarité; nous avons dû hypothéquer notre vieille maison familiale pour que notre fils ainé puisse faire des études d’ingénieurs dans une école Catholique en Bretagne. Mon fils a cru bon de dévoiler à son directeur ses mauvaises conditions de vie et son manque d’argent pour justifier une moyenne générale en peu juste pour obtenir son diplôme. (12,65 au lieu des 13 requis). En réponse, Monsieur le Directeur (membre actif de la communauté de l’Emmanuel et “Catholique” pratiquant, de surcroit) a rayé définitivement mon fils du club des diplômés, sans aucunes solutions de rattrapage. Mon fils se retrouve donc avec un prêt de 18000 Euros, sans diplôme, avec un avenir professionnel incertain, et nous craignions maintenant que la banque vende notre seule et unique maison familiale, si mon fils ne rembourse pas le prêt bancaire. Ainsi, ce directeur “catholique” aura contribué au risque majeur qu’une famille entière de 6 personnes (un père handicapé, son épouse sans emploi, et quatre enfants encore adolescents) se retrouve à la rue. Pour ceux qui seront interpellé par notre Histoire et qui voudront raisonner avec nous ce Directeur d’école Catholique de l’enseignement supérieur, je garde à disposition tous les renseignements concernant la scolarité de mon Fils, et les coordonnées de l’école Catholique incriminée. Je sais aussi, que mon fils n’est pas un cas isolé. (je lance un appel: ceux qui subissent ces traitements inhumains, contraire à l’Evangile de Jésus et aux Valeurs de son Eglise, peuvent se manifester pour que nous puissions ensemble faire changer les choses). Messieurs Les Evêques, soyez aussi avec nous, les pauvres d’entre les pauvres. Je vous remerçie du fond du coeur, au Nom de Notre Seigneur Jésus le Christ., et de toutes ces familles Catholiques précaires dans la tourmente, qui ne bénéficient pas de la main tendue de leurs Frères en religion, leurs Frères haut plaçés, qui devraient portant faire preuve de Charité Chrétienne . Ce message est aussi une bouée que je lance à la mer, un cri de désespoir au nom de tous les déshérités que fabrique notre société, et je rejoins par notre vécu, le message courageux de Monseigneur Cattenoz au sujet des écoles sous contrat “catholiques”. Que la Paix et la Justice soit au rendez-vous, en cette fin d’année 2012, et que Notre Sainte Eglise Catholique se réveille enfin. L’Heure n’est plus au “fare niente”. Merci de m’avoir lu jusque là. Restons dans l’Espérance, Frères et Soeurs dans la Foi, mais agissons; Car la Foi est morte sans les oeuvres, nous dit Saint Jacques. Paix à Vous.

    • ODIC

      Je viens de vous lire et jusqu’au bout. Effectivement vous avez parfaitement raison. L’ Ecole catholique n’est plus catholique, elle est libérale !!!!!!!!!!!!! c’est de notre faute à tous, que de lâchetés !

      Comme je suis catholique et espère l’être du fond de l’âme je suis blessée par votre parcours. Je ne peux que prier avec ardeur pour votre famille. Je suis lassée de toutes ces horreurs et mensonges de partout ! Alors la prière seul lieu de paix, où le Seigneur nous rejoint. Par la prière j’ai vu des merveilles… je comprends votre désarroi purement humain et terrestre mais je suis profondément convaincu que le Seigneur va mettre sur votre route des personnes qui pourront vous aider matériellement et cela doit se fairee. Si vous ne pouvez plus prier, par souffrance, souvent nous ne le pouvons plus et c’est bien humain, sachez que je suis là pour le faire à votre place et de grand coeur. Courage.

  2. c

    Nous constatons effectivement dans beaucoup de diocèses, pas tous heureusement, cette “fonctionnarisation” du système: pas de vague, l’application a minima des directives venus de Rome pour faire croire (les papes passent, nous nous restons). L’exemple le plus frappant est dans la “fausse” application du motu proprio pour la forme extraordinaire.
    Il faudra tout reconstruire quand cette église “de” France en faillite collectiviste, se sera totalement écroulée.
    Remonter la pente sera dure, mais d’autres ont commencé à le faire avant nous (je pense notamment à la Russie….).
    C’est dommage car il y a d’admirables prêtres sur le terrain, comme sans doute dans les administrations, il y a des fonctionnaires dévoués…mais ils ne sont pas aidés.
    La comparaison s’arrête au côté “fonctionnaire” et non pas à la vocation sacerdotale et au sens sacré de l’ordination.

  3. Leo Dupont

    @ Philippe :

    Les structures de direction (voire d’enseignement) de l’enseignement catholique diocésain sont largement rendues inaccessibles aux catholiques pratiquants… manifester une indifférence neutre (ou militante) est un élément favorable pour intégrer l’enseignement catholique…

    Quant aux écoles privées parfois proche du courant polymorphe “Génération Jean-Paul II” et dont votre fils a hélas subi le management désastreux on y observe plusieurs phénomènes… D’une part un recrutement des candidats par le relationnel au détriment de la qualité, ainsi un illettré bien introduit pourra sortir diplômé de l’une ou l’autre de ces écoles… D’autre part les managers proche du piétisme charismatique se font souvent remarquer par une absence de bon-sens, un oubli de la Charité… En effet pour eux, la fin justifie les moyens. Seule compte la pérennité de la structure charismatique et de ses œuvres… Dernièrement la communauté que vous citez (ou ses apparentés) a licencié comme un malpropre le responsable d’un de ses organes de presse. L’illusion de se croire en lien direct avec le Saint-Esprit est la porte ouverte à tous les abus… Tous le monde n’a pas la chance d’user ses sebago sur les pelouses inspirées de Paray-lès-Neuilly…

  4. Philippe

    Merci à tous et plus particulièrement à @ odic pour son message et ses prières qui nous font chaud au coeur, car effectivement, notre humble famille traverse actuellement des moments difficiles; Je partage aussi toutes les déclarations courageuses des autres commentateurs et Frères dans la Foi au Christ, suite à mon commentaire. Encore Merci à tous; Depuis l’injustice en matière de rattrapage et du manque de moyens financiers qu’à subi notre fils, en comparaison de ses camarades de classe issus de familles aisées,(qui se sont vu proposer un rattrapage), mon épouse et moi-même, prions beaucoup pour que Jésus intervienne dans le coeur des personnes influentes au sein de l’Eglise, et plus particulièrement au sein de l’Enseignement Catholique de France; Des personnes religieuses et laïques qui pourraient, plus facilement que nous, (les petits que nous sommes), faire bouger les choses; Aussi, ayant poster mon com hier après-midi, je trouve ce matin à la une de Riposte Catholique un article intitulé : “Le Pape recadre les Evêques sur l’école Catholique”. Je suis vraiment dans l’Espoir aujourd’hui, car je ne peux que voir dans cet article, une réponse à nos ardentes prières, et je remerçie le Seigneur Jésus qui est au coeur du renouvellement de sa Sainte Eglise Catholique. Nous sommes bien dans l’année de la Foi et de la Nouvelle évangélisation qui doit obligatoirement se traduire par des actes et un rappel aux fondamentaux, sur les points essentiels de Notre Foi Chrétienne; A savoir la Justice et la Charité pour les plus nécessiteux d’entre nous. Dans mon com d’hier, j’ai omis de dire que mon fils est un garçon studieux et sérieux. Il faisait également parti de ce petit nombre de jeunes étudiants, ayant une grande Foi en Jésus et la mettant en pratique au coeur de l’aumonerie de son école d’ingénieur. Bien souvent, le prêtre aumônier était en désaccord avec la direction de cet établissement, notamment sur les soirées (de beuverie) étudiantes qui tombaient comme par hasard, le même jour que les soirées (portes ouvertes)de l’aumônerie. Par ailleurs, je dois dire aussi que ce bon prêtre a aidé mon fils pendant ses trois années passées dans cette école, alors que la direction de l’école elle-même, ne s’est même pas préoccupé de la santé de mon fils, quand il fut hospitalisé pour examens médicaux, suite à des chutes répétitives; Chutes, suite à une mauvaise nutrition faute de moyen financiers, et chutes, suite au stress, suite aux injustices et à la pression exercée par la Direction de cette école pendant les trois années successives de sa scolarité. oui, j’ose dire tout haut certaines choses aujourd’hui, même si je ne peux révéler les détails sordides de cette triste affaire sur ce site.Une certaine retenue m’oblige à ne pas tout dévoiler sur le site Riposte Catholique, mais j’ajouterai que les graves dysfonctionnements et manquements de cette école d’ingénieur “Catholique” doivent cesser. Si cette école ne veut pas permettre à des élèves boursiers de devenir ingénieur, alors qu’elle le dise ouvertement et cesse d’encaisser les bourses de l’état. Qu’elle cesse aussi de pousser les jeunes boursiers à s’endetter auprès des banques, en leur promettant monts et merveilles à la sortie de l’école; car au final, ces pauvres jeunes issus de familles modestes, sont rarement diplômés, et en ressorte complétement dégoutés de la vie. (voir même dégouté du Catholicisme pour certain). Je sais que mes Paroles sont dures à entendre mais en les prononçant, je ne cherche pas à mettre de l’huile sur le feu; Je veux simplement témoigner et participer activement à ce grand changement au sein de l’Eglise Catholique, prôné par Notre Saint Père Benoit XVI. Encore une fois, Frères et Soeurs dans la Foi du Christ et de notre Eglise Catholique, je vous invite à témoigner.; Car pour mon fils, je pense que l’affaire est close, mais pour tous ces jeunes précaires catholiques, qui ont intégrés en septembre dernier, l’école où a séjourné mon fils, nous devons faire en sorte de les prévenir de l’avenir incertain et douloureux qui les attends, pour la plupart d’entre eux. Prions aussi pour toutes ces familles endettées, et pour que leur enfants réussissent dans la vie professionnelle. Frères et Soeurs dans la Foi, je vous invite aussi, comme moi-même et comme tous ceux qui souffrent d’injustice comme ma famille aujourd’hui, à venir témoigner suite au nouvel Article de ce jour: ” Le Pape recadre les Evêques sur l’école Catholique”. je vous invite aussi à appuyer cette recommandation du Saint Père, en écrivant à vos Evêques, en expliquant des situations non conforme à l’Evangile de Jésus le Christ dans l’Enseignement Catholique, et en écrivant plus particulièrement à Notre Evêque de Rennes, Monseigneur d’Ornellas, qui connait fort bien l’école d’ingénieur incriminée. Par ailleurs, nous nous devons de le remercier pour ses actions présentes et à venir. Je n’oublierai pas non plus de remercier du fond du Coeur, Monseigneur Cattenoz, Evêque d’Avignon, qui avait eu le courage de lancer le débat sur ce grave problème, qui touche plus particulièrement les jeunes étudiants Catholiques pratiquants, en situation de précarité. Encore Merci à Tous, pour vos prières et vos recommandations. J’ai écris une longue lettre à ce directeur d’école d’ingénieur, pour trouver une solution pour mon fils qui est dans la peine aujourd’hui, et pour un arrangement amiable concernant notre endettement, mais il n’a pas daigner me répondre à ce jour. De manière plus générale, j’attends donc beaucoup de Monseigneur d’Ornellas, Evêque de Rennes, notamment suite à l’appel lancé par Notre Pape. Pour conclure , je dirai que mon épouse , mes trois autres enfants et moi-même, n’avons pas perdu la Foi et l’Espérance, bien au contraire; Nous croyons en des jours meilleurs en ce début de l’avent, pour notre famille, pour mon fils ainé non diplômé, mais aussi pour tous ceux qui souffrent injustement. Que Dieu leur vienne en aide, mes Frères et Soeurs dans la Foi, et nous soulage des épreuves de cette vie. Merci, à Tous, Merci..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *