Samuel Potier, l’homme qui voulait “donner un sens à votre patrimoine”

Download PDF

Rencontre exclusive avec le fondateur de FIDELIS-VIE.

Pourquoi vous êtes-vous lancé dans cette aventure ?

FIDELIS-VIE est né d’un constat : A ce jour, il est impossible d’investir sur des supports actions ou obligataires qui soient conformes à une certaine éthique ou morale. L’ensemble des fonds présents sur le marché français reposent en effet, quasi uniquement, sur des spécificités de marché (sectorielles, géographiques, …).

L’objectif des fonds éthiques intégrés à FIDELIS-VIE est de permettre à des investisseurs soucieux de la destination de leur épargne d’orienter cette dernière vers des placements offrant une gestion respectueuse de valeurs éthiques ou morales.

Le but : Offrir une convergence entre respect des valeurs et rentabilité. Mettre l’Homme, et son avenir, au centre de l’économie. C’est pourquoi, les fonds sélectionnés obéissent à un cahier des charges rigoureux quant à leur logique d’investissement.

En résumé, donner un sens à votre patrimoine.

Afin de se conformer à la vision éthique et morale développée au sein de FIDELIS-VIE, le Cabinet de Conseil en Gestion de Patrimoine Indépendant, OXALIS PATRIMOINE (à l’initiative du contrat) s’engage à verser à des associations indépendantes 10% de son chiffre d’affaire annuel.

FIDELIS-VIE a été conçu en étroit partenariat avec l’assureur APICIL. Ce dernier offrant la possibilité de souscrire et gérer en ligne, en toute autonomie, le contrat. De plus, APICIL, par sa qualité de gestion à long terme, permet à ses assurés de bénéficier d’un fonds en Euro extrêmement performant et unanimement reconnu (performances 2009 : 4,70% net).

Croyez-vous au développement des fonds éthiques en France où la religion a moins de place dans la vie des Français qu’aux Etats-Unis, précurseurs en la matière ?

En préambule, il convient de préciser que les fonds éthiques rassemblent sous cette dénomination de nombreuses et différentes logiques d’investissement. En effet, au 31 décembre 2009, 268 fonds ISR (Investissement Socialement Responsables) étaient commercialisés en France sous des thématiques variées :

• Développement durable – Environnement
• Fonds de partage et/ou solidaires
• Thématique Sociale
• Gouvernance de l’entreprise
• Respect de la Vie
• …

L’ensemble de ces fonds étant investis sur une palette importante de classe d’actifs : Actions, obligations, monétaires, diversifiés.

A ce jour, seuls 2 fonds éthiques se veulent respectueux de la Doctrine Sociale de l’Eglise dans leur logique d’investissement : Nouvelle Stratégie 50 (premier fonds éthiques français créé en 1983) et ETHICA. Le marché français reste donc “confidentiel”.

S’il est vrai qu’aux Etats-Unis, certaines sociétés de gestion se sont spécialisées dans la commercialisation de fonds “Cathos” (CBIS Global), il n’en demeure pas moins que la France, Fille ainée de l’Eglise, dispose d’un vivier important de Catholiques soucieux de pouvoir allier investissement et respect de ses convictions. C’est pourquoi, FIDELIS-VIE répond, entre autre, à une véritable demande.

L’objectif étant, à moyen terme, de créer un fonds éthique conforme à la DSE (FIDELIS PATRIMOINE) afin de permettre un choix amplifié d’investissements clairement catholiques.

Quelles sont les garanties offertes par les fonds sélectionnés par vos soins ?

FIDELIS-VIE a été créé en étroite collaboration avec l’assureur APICIL ; ce dernier mettant à disposition des clients de FIDELIS-VIE son fonds Euro (parmi les meilleurs du marché) et un nombre conséquent d’Unités de Compte. Les assurés ont donc accès à un large éventail dans leur choix d’investissements et à de multiples opportunités. Les fonds éthiques exclusifs permettant un panachage conforme à une logique d’investissement éthique.

Notamment en matière de respect de la vie et de défense de la famille ?

Nouvelle Stratégie 50 et ETHICA ont une logique et des critères d’investissement qui permettent de répondre à ces notions fondamentales. Le nouveau fonds éthique FIDELIS PATRIMOINE créé à moyen terme répondra à l’ensemble des points non négociables.

Investir tout en respectant un certain nombre de valeurs essentielles affecte-t-il les rendements ?

L’expérience et les performances passées tendent à démontrer qu’un investissement éthique permet un rendement généralement supérieur à son benchmark. Néanmoins, il convient de ne pas préjuger des futurs rendements des Unités de Compte, qu’elles soient éthiques ou non. Le marché financier ayant ses raisons que la raison ignore !

Quels conseils d’investissements donneriez-vous à des jeunes chrétiens célibataires ou jeunes mariés qui souhaitent avoir une famille nombreuse (même si je me doute que c’est au cas par cas…) ?

Un investissement sur un contrat d’assurance-vie éthique nécessite, comme vous le soulignez, une personnalisation dans la répartition des actifs. Cependant, il semble cohérent d’investir une partie raisonnable et raisonnée sur le fonds Euro (De 50% à 80% suivant les situations familiales, professionnelles et patrimoniales) et de compléter par une poche Unités de Compte qui pourra être investie soit en totalité soit partiellement sur des fonds éthiques. L’objectif étant d’obtenir un rendement correct avec une sécurisation maximale. La combinaison de différentes classes d’actif (actions, obligations, monétaires) et une répartition efficiente en lignes d’investissement permettra d’atteindre cet objectif.

Propos recueillis par Thibaud COUPRY

[Lire aussi] Sabine Faivre : « le PCD souhaite promouvoir la culture de la vie dans la sphère politique | Chrétien(ne) en politique : Alexandra Mériguet | David Rachline : « je vais proposer l’inscription au budget de la région PACA une ligne concernant l’aide en direction des jeunes mères en détresse »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *