Scott Brown et l’avortement

Download PDF

scott brown

Le Républicain, nouvellement élu sénateur du Massachusetts pour succéder au Démocrate libéral Ted Kennedy (décédé cet été), a déclaré dimanche qu’il n’accepterait pas de financement fédéral de la pratique de l’avortement. Mais, pense-t-il, les femmes doivent avoir le droit de choisir d’avorter.

ScottBrownBrown a dit dans l’émission This Week diffusée par ABC et présentée par Barbara Walters qu’il était en désaccord avec le point de vue du Parti républicain qui demande un renversement de la jurisprudence de la Cour suprême (arrêt Roe vs Wade rendu en 1973). Déclarant que les plus à même de faire face à l’avortement étaient la femme, sa famille et son docteur, il a quand même souhaité que davantage d’efforts soient réalisés afin de réduire le nombre d’avortements aux États-Unis (1,22 millions en 2004 contre 1,61 millions en 1990). Et rappelé son opposition à l’avortement par naissance partielle. C’est ce que le Boston Globe appelle un point de vue “nuancé” sur l’avortement. Un point de vue conforme à celui exprimé sur son site de campagne.

Brown a rappelé sur ABC qu’il était conservateur sur le plan fiscal mais plus modéré sur les questions de société. Il a souhaité que la réforme du système de santé entreprise par Obama soit abandonnée. Abandon rendu possible par son élection.

Il a apporté son soutien au plan d’Obama visant à réduire de 33 milliards de dollars les taxes pour encourager les embauches. Brown a aussi désapprouvé les accusations du camp républicain qui juge le président Obama trop mou pour contrer efficacement la menace terroriste.

Arthur Leroy

Pour recevoir la lettre d’information de Riposte-catholique.fr :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *