Un moment de nostalgie pour Mgr de Germay

Download PDF

Depuis qu’il avait été ordonné évêque d’Ajaccio, Mgr Olivier de Germay n’avait pas revu son secteur paroissial de Beauzelle et ses cinq églises, dans l’archidiocèse de Toulouse. Il est revenu pour une messe, avec ses anciens paroissiens, qui sont venus à plus de 300.

Mgr Olivier de Germay a concélébré cette messe dominicale avec le curé actuel du secteur le père Stéphane,et trois autres prêtres,dont les pères Aurélien et Jean Benoit des Béatitudes,qui assistent le père Stéphane dans sa mission.

Après avoir remercié le secteur de cette invitation, il a évoqué avec une certaine nostalgie, le temps bienheureux passé à la tête du secteur.

Un apéritif a ensuite réuni en toute simplicité, l’évêque les prêtres et les paroissiens,avant de partager un repas,apporté par les uns et les autres.

Source : La Dépêche

1 comment

  1. toto

    Je suis toujours admiratif du nombre élevé de prêtres qu’on trouve pour concélébrer pour telle ou telle occasion et le peu de prêtres qu’on trouve pour dire une messe dans les paroisses orphelines ou isolées. C’est vrai qu’avec le réunionite, le prêtre (sauf exception de prêtres dévoués) n’a plus le temps de dire plusieurs messes (on alterne d’un clocher à l’autre) ou une messe de funérailles. Certains diocèses ont interdit les messes de funérailles, même quand des prêtres étaient disposés à les dire. Les équipes de laïcs, c’est tellement mieux.
    Heureusement quelques diocèses imposent à leurs prêtres comme priorité sur toute réunion les messes de funérailles, occasion unique et précieuse d’apostolat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *