Un nouveau supérieur au séminaire de Toulouse

Download PDF
sLe Père Vincent Siret, prêtre de la Société Saint-Jean-Marie Vianney, a été nommé par Mgr Le Gall supérieur du Séminaire Saint-Cyprien de Toulouse, au 1er août 2013. Il arrive du diocèse de Belley-Ars où il était supérieur du Séminaire de la Société Jean-Marie Vianney.
 
Le père Siret remplacera le père Jean-Marc Micas, directeur du séminaire depuis 1999 et supérieur depuis 2007. Prêtre du diocèse de Toulouse, de la Compagnie des prêtres de Saint-Sulpice (PSS), le père Micas a été élu supérieur provincial de la Compagnie des prêtres de Saint-Sulpice pour la France et d’autres pays francophones, le 6 mars 2013.

12 comments

  1. Cogne

    Voilà une nomination agréable
    Merci à Mgr Le Gall de son choix
    Voilà un prêtre qui saura enseigner comme il faut nos futurs prêtres

    merci et union de prières

  2. mdelabrosset

    Il était temps que la gestapo sulpicienne cesse à Toulouse . Les sulpiciens ont perdu le séminaire de Toulouse après 100 ans de mauvais services et de destruction massive. Il ne reste plus en France que celui d’Issy.
    Notons que ce séminaire a traversé plusieurs crises qui a valu l’exclusion de nombreux séminaristes,,, peut-être trop ceci ou trop cela bref trop tradi !
    Quelle heureuse nouvelle que ce père Micas indigne dégage de Toulouse …Bon courage à son successeur !

  3. CM

    Il faut espérer que les commentateurs précédents ne connaissent pas le P. Micas ou le séminaire pour émettre de tels jugements, qui ne paraissent pas vraiment traversés de charité évangélique..
    Difficile, en effet, de pouvoir comparer le séminaire de Toulouse dans les diverses “crises” qu’il a pu traverser, avec les 6 dernières années écoulées, avec le P. Micas à sa tête.. Il suffit d’interroger les séminaristes qui ont été à ce séminaire, pour mieux percevoir ce qu’a accompli Jean-Marc Micas et l’équipe du séminaire. Réelle paternité spirituelle, vrai désir d’accompagner chacun en vérité, voilà ce qu’ils en disent. L’histoire ne s’arrête pas aux événements regrettables qui ont pu arriver, elle continue (c’est le propre du temps !).. il faut savoir reconnaître les évolutions, surtout lorsqu’elles sont positives..
    Il semble préférable de saluer ce que le P. Micas a accompli ces dernières années.. et prier pour sa nouvelle mission.

  4. mdelabrosset

    A CM:

    Que du blalba et de la parlotte! Il mérite la justice ce père Micas vu ces difficiles années qu’il a fait subir….
    Des séminaristes devenus prêtres ou pas témoignent une fois sorti de ce mauvais séminaire ce qu’ils on dû subir et surtout le silence qu’ils ont dû garder…
    Il parait que certains forment un collectif pour dire haut et fort les mauvais travers de ce supérieur. Quoiqu’il en soit son ambition episcopale ne sera que de l’ordre du rêve…et jamais réalité. Dégage !!!!

  5. CC

    Je passe de temps en temps sur ce site et je vois avec attention l’article concernant le séminaire de Toulouse. Habitant et travaillant à Paris j’ai des connaissances sur Toulouse dont certaines qui fréquentent ou ont pu fréquenter ce séminaire . Je rejoins l’avis des deux premiers commentaires pour dire que c’est une excellente chose que ce vulgaire père micas parte de Toulouse.
    Effectivement comme le dit si bien mdelabrosset, il y’a eu de graves problèmes dans ce séminaire il y’a quelques années et tout cela muselé par le silence ! Les sulpiciens ne valent plus rien et sa nomination comme inquisiteur de cette ordre signe je l’espère un déclin ! Parait-il que ce père micas à des prétentions episcopales … c’est râté pour lui oufff !!!!

    Beaucoup de courage pour le successeur !

  6. AB

    Un changement heureux ! Cela permettra un peu de renouveau dans cette institution bien sclérosée qui forme au carriérisme par l’exemplarité de ceux qui la dirigent. Une heureuse nomination que ce nouveau supérieur qui aura une mission importante pour redonner du souffle neuf à cette maison et surtout de l’espérance aux séminaristes qui se préparent à la belle mission de prêtres à la suite des disciples du Christ. Ils ont besoin de nos prières … Les formateurs aussi afin qu’ils ouvrent leurs yeux sur leur comportement pétri d’hauteur mal placée et d’hypocrisie bien installée. Il est bon que ce séminaire retrouve une formation POUR le prêtre diocésain … en prenant acte des réalités du terrain. Il n’y a pas que des zones de plein soleil dans notre Eglise ! Dire le contraire, c’est tromper … Reconnaître les difficultés du quotidien c’est préparer pour mieux avancer !

  7. alma

    Du Pape François ce matin à l’Assemblée générale de l’Union internationale des supérieures générales :
    “Ceux qui dans l’Eglise, hommes ou femmes, sont carriéristes et manipulateurs, causent un grand tort à l’institution en utilisant le peuple, les frères et sœurs qu’ils devraient servir, comme outils de leurs intérêts et ambitions”.
    Méditez Messieurs …

  8. P. Clostermann

    Le Pape François a dit, soyez les témoins de l’amour de Dieu et vivez de cet amour !

    Je me permets aussi de vous citer “Luc 6,37” :
    “ne jugez pas et vous ne serez pas jugés, ne condamnez pas et vous ne serez pas condamnés…”

    Mr Delabrosset, si vous avez un différend avec le père Micas, prenez RDV et réglez cela avec respect , je suis sur qu’il vous écoutera lui !

    Quant à vos comparaisons sur la Gestapo, je vous invite à vous replonger dans vos livres d’histoire ainsi que vos dictionnaires.
    Je ne vois pas Himmler ou Müller vous laisser la liberté dont vous abusez!
    Profitez-en pour chercher les définitions suivantes:
    -Gestapo
    -miséricorde
    -autocritique
    -église Catholique vous serez surpris des découvertes que vous allez faire.

  9. CC

    à P. CLOSTERMANN:

    Je me passe volontiers de vos bla-bla !!! Qui sont infondés ! Ce père Micas mérite la JUSTICE voilà tout après les terribles années qu’il a fait subir à Toulouse à des générations de séminaristes tout comme sont prédécesseur le père LACROIX actuellement à st Sulpice à Paris !

    • Amour et vérité se rencontrent, justice et paix s’embrassent. Il va falloir méditer dessus P. Clostermann. Il ne peut avoir d’amour sans vérité et de paix sans justice. Nous aurons tous des comptes à rendre du mal que nous avons pu faire sur terre. Le P. Lacroix et le P. Micas avec leurs acolytes ont détruits des centaines de vocations soit disant que c’est l’oeuvre de l’Esprit saint . Tous les apôtres n’ont pas été des ”enfants de coeur” pourtant le Seigneur les appelés à sa suite. Un St JM Vianney viré du séminaire mais devenu le saint patron de tous les curés du monde. Qui sont ils ces pseudo prêtres pour juger qui le Seigneur appelle ou pas. De toute façon le départ de Micas ets une bonne chose pour l’Eglise de France. Dommage que certains prélats continuent de fermer les yeux sur des pratiques soviétiques qui ne font que tuer l’Eglise de France. Il sera trop tard quand ils se rendront compte que l’islam aura pris de l’ampleur en France au détriment de l’Eglise catholique à cause des fils de l’ombre qui auront détruire l’Eglise de l’intérieur. “Les ennemis de l’Eglise sont à l’intérieur” pour citer les propos du pape Benoît XVI. Donc Micas et ses quelques confrères sulpiciens sont des ennemis déguisés en berger pour dévorer
      les ouvriers du Seigneur afin de tuer l’Eglise de France déjà en mal.

  10. LEDEE A

    C’est bien à cause de ce séminaire régional de Toulouse que je n’ai pas donné suite à ma vocation. En 1986 -1987 c’était le Père Mourier sulpicien qui été le directeur du séminaire et le directeur des études était le Père Gaillard, je sortais d’une année de propédeutique/spiritualité au séminaire d’Aix en Provence ,la meilleurs année que j’ai fait et que je ne suis pas près d’oublier .A cette époque c’était le grand BORDEL dans ce séminaire de Toulouse, je pense que le mot n’est pas top fort. C’était l’année ou le Pape jean Paul II venait en France et à ARS pour la rencontre des Prêtres et séminaristes les critique fusaient de toutes part et ceux qui soutenaient le pape était classé de papiste. J’ai beaucoup souffert durant ce temps là, j’ai cru que je n’avais pas la vocation et j’ai abandonné.

  11. Ce mail s’adresse au père Vincent Siret.
    Cher Père,
    La vie réserve de belles surprises et je vois que vous êtes redevenu toulousain. Membre du cercle d’études J.Maritain, je viens vous proposer à vous et à vos séminaristes un camp “philo-art-prière” chez les pères de Bétharram du 1er juillet au 12, à l’école de J. Maritain. Tous les renseignements sont sur le blog dont l’adresse est jointe.
    J’espère que vous allez bien et que vous apprécierez les deux concerts d’orgue-lecture de textes de Jacques, les 5 et 11 juillet, prévus avec M. Bernard Hubert qui assurera les cours de philo. du stage.
    Bien cordialement,
    Claire Bressolette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *