Une petite remarque à propos des effets civils du mariage religieux

Download PDF

Riposte catholique a lancé une action pour libérer le mariage religieux – et éviter que les époux chrétiens soient obligés de passer devant le maire avant de se marier à l’église.

Plusieurs commentaires nous ont été envoyés pour attirer notre attention sur un danger: que l’Eglise soit obligée de célébrer des mariages contradictoires avec sa doctrine. En particulier, des unions homosexuelles.

D’abord, la distinction entre mariage religieux et mariage civil ne nous protégera pas longtemps: le lobby homosexualiste a déjà annoncé son intention de réclamer le mariage religieux, dès qu’il aura obtenu (si nous ne nous mobilisons pas assez…) le mariage civil (voir ici).

Mais, surtout, nous ne réclamons pas du tout que l’Eglise s’aligne sur la législation civile, mais que le mariage religieux produise des effets civils (en matière d’état-civil, en matièred’autorité parentale, en matière patrimoniale, en matière fiscale, etc.). C’est tout différent, car, dans notre projet, l’Eglise demeure parfaitement libre de garder sa propre législation matrimoniale. Simplement, dans le cadre d’un accord avec l’Etat, l’Eglise s’engagerait à respecter un “cahier des charges” (excluant, par exemple, la polygamie ou l’inceste, que le code civil réprouve à juste titre). Il va de soi que l’Eglise pourrait avoir une législation plus stricte que l’Etat – et, de fait, elle le ferait, puisqu’elle continuerait à rejeter les “remariages” ou les éventuelles unions homosexuelles.

1 comment

  1. jejomau

    Quand vous dites que “la distinction entre mariage religieux et mariage civil ne nous protégera pas longtemps”… vous avez parfaitement raison puisque c’est exactement ce qui se passe en ce moment en Angleterre.

    – Au départ, le pseudo-mariage Homosexuel était envisagé dans ce pays en 2015 par David Cameron

    – Ensuite, ils ont dû constater la naissance d’un mouvement important contre cette parodie de mariage au sein de la popualtion qui a poussé le Premier ministre à réclamer ce “mariage” pour la fin de l’année 2013. Ceci au plan civil.

    – Mais David Cameron vient de lancer le bouchon encore plus loin puisque la semaine dernière il est intervenu afin que la Loi spécifie que ce mariage bidon puisse être célébré au sein des Institutions religieuses ! Un changement d’orientation inattendu mais légal. Ceci a provoqué la colère de Mgr Joseph Devin, évêque catholique de Motherwell comparant David Cameron à “Néron”..

    Nous avons bien là l’exemple-type en Angleterre de ce qui nous pend au nez si les peuples ne protestent pas !

    Voir cet article en anglais pour ceux qui auraient de la difficulté à le croire : http://www.telegraph.co.uk/news/religion/9732704/Bishop-launches-attack-on-David-Cameron-over-gay-marriage.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *