Vandalisation d’une cathédrale en Argentine

Download PDF

A l’occasion du « jour international de l’éradication des violences contre les femmes », des féministes se sont introduites dans la cathédrale de Notre Dame du Rosaire, en Argentine, et s’y sont livrées à du vandalisme, écrivant sur les murs des slogans haineux tels que : « Feu aux églises » ou « avortement libre ». L’archevêque de la ville, Monseigneur Édouard Eliseo Martin, a rappelé que l’Église n’est « l’ennemie de personne », et a affirmé prier le Seigneur et la Vierge pour la conversion des auteurs de ces blasphèmes. Il a ajouté que cet acte, qui offense les croyants et a endommagé un «édifice emblématique » de la ville, était à ses yeux entièrement dépourvu de rationalité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *