Dialogue avec un curé moderniste

Download PDF
La “Messe” vient de se terminer. Non loin des banderoles, des multiples dessins et des ballons qui ornent son église, Monsieur le curé peut se consacrer à sa tâche principale: celle de serrer la pince de ses paroissiens (comme il l’avait déjà fait longuement avant le supposé “Agnus Dei” que je n’ai pas vraiment entendu). Arrivé auprès de lui, je lui dit: “Tiens, la liturgie vient de changer?”. Pourquoi?, me répondit-il? “Simplement parce la semaine dernière dans une autre église, j’en ai entendu une autre”. Et alors? “Ben, j’aimerai juste savoir laquelle est la bonne. A supposer qu’il y en ait une, bien sûr”.Il n’y en pas. Chaque prêtre fait un peu comme il l’entend. “Ah! Donc les curés peuvent modifier la liturgie selon leur goût? “Ben, je crois bien. La preuve, c’est que l’ évêque nous laisse faire et ne dit jamais rien là-dessus! “Et sur le fait que vous ne portez pas de chasuble et que vous vous balader complètement en civil, non plus?” Non plus! D’ailleurs, avant d’être évêque, il ne portait même pas une petite croix! “Comme je le vois,  les temps ont changé!” Et comment! Heureusement qu’il y a eu le Concile! “Hum…Tiens, tout à l’heure dans votre homélie, vous avez dit qu’il ne faut pas prendre à la lettre les miracles, et la résurrection…” Absolument! L’important c’est le symbole. “Et du salut éternel des âmes, vous ne vous en préoccupez pas?” Jamais! La seule chose importante c’est de bâtir une société plus juste, multiculturelle et fraternelle! “Oui, mais quand saint Paul écrit qu’il faut se convertir pour ‘être sauvé dans l’au-delà…” Allons, allons! Même le Pape ne dit plus cela! “Hum… comme je le constate, le christianisme n’est plus ce qu’il était… Et les dogmes?” Les quoi? Enfin, monsieur, on n’est plus au Moyen Age! D’ailleurs, des trucs comme le Credo, il serait grand temps qu’on les change!  “Oui, je vois où vous voulez en venir…. Finalement, peu importe sa religion, l’important c’est le dialogue et de croire en l’amour…” C’est exactement cela! Vous avez parfaitement compris! “M’ouais… Par contre, je ne suis pas sûr que vous, vous avez réellement compris ce que j’ai compris…Allez, Monsieur le curé, bon dimanche et… Non, pas à la prochaine…Finalement, je me dis que je tiens vraiment à garder la foi. Non, mais!…”.

Jean-Pierre Snyers

 blog   .   ,