Info – Nicaragua – Face aux sanctions du Nica Act le gouvernement doit prévoir des alternatives

Download PDF

Au début de la semaine passée, la Chambre des Représentants des Etats-Unis d’Amérique a approuvé une proposition de loi dénommée Nicaraguan investment conditionality act, rebaptisée Nica Act, prévoyant des sanctions contre le gouvernement de Daniel Ortega. Cette mesure aura comme première conséquence d’empêcher le Nicaragua d’accéder à des fonds internationaux. Le gouvernement nicaraguayen, dans une note de presse, a rejeté le Nica Act, le qualifiant de grave violation du Droit international et de la Charte des Nations unies.

 

Voici la réaction de l’Archevêque de Managua, S.Em. le Cardinal Leopoldo Brenes,

« Il est indubitable que cette initiative aura un impact au niveau économique, tant pour les particuliers que pour la population pauvre. De nombreux programmes réalisés dans le pays au travers des aides seront compromis ». « Notre gouvernement devrait chercher un plan alternatif parce qu’il est responsable du progrès et du développement du peuple nicaraguayen » a poursuivi le Cardinal, qui a conclu : « Cette alternative devrait surtout tenir compte de la population la plus pauvre, afin de faire en sorte qu’elle ne soit pas si durement touchée ».

 

Cette proposition de loi des Etats-Unis entend exercer des pressions afin que les prochaines élections du 6 novembre au Nicaragua soient libres et que leur déroulement soit contrôlé par des observateurs internationaux.

 

Source Agence Fides