Mes plus beaux contes sacrés

Download PDF

Sous ce titre, les éditions Via Romana nous proposent pour Noël un recueil de contes d’un grand écrivain, Jean de La Varende. Romancier, historien, biographe, chroniqueur, membre de l’Académie Goncourt et Seigneur du Chamblac, le normand Jean de La Varende (1887-1959) a trop longtemps été réduit à la qualité d’écrivain régionaliste alors que sous l’évocation du terroir normand il exposait les questions les plus universelles qui touchent à la condition humaine.

Si le grand public l’a peut-être surtout connu par son célèbre Nez-de-Cuir, porté au cinéma en 1958 par Yves Allégret, avec Jean Marais dans le rôle titre, Jean de La Varende a suscité aussi l’admiration de ses lecteurs pour ses Manants du roi et tant d’autres livres et nouvelles qui sont comme autant de bornes sur l’itinéraire d’un écrivain de talent.

Dix-sept contes sont réunis dans ce nouveau livre, le plus souvent extraits des colonnes de journaux qui les ont accueillis d’abord ou pour l’un d’entre eux d’un ouvrage de La Varende, Le Roi d’Écosse. L’ensemble donne une bonne idée de ce qu’était l’auteur, attaché à la monarchie traditionnelle, enraciné dans son terroir, amoureux de la mer et des grands voiliers. Les illustrations de Daniel Lordey, comme toujours, se marient bien avec l’atmosphère de ces textes et permettent du premier coup d’œil d’entrer dans l’univers de La Varende. L’excellente préface de Patrick Delon, secrétaire général de l’association littéraire Présence de La Varende, donne tous les renseignements utiles sur l’auteur et sur chacun des textes réunis ici, en les replaçant dans le contexte général d’une œuvre riche et foisonnante. On ne peut qu’être d’accord avec la conclusion de Patrick Delon :

 

Dans son style large et concis à la fois, La Varende nous fait comprendre que dans la vie, existe cette alliance souvent difficile entre l’humain et le divin où chaque effort a son importance et bien souvent nous aide à garder la tête haute ou tout simplement à vivre.

 

Une bonne raison de se plonger (et de se régaler) des plus beaux contes sacrés de Monsieur de La Varende (Via Romana, 202 pages, 15€).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *