Evêque catholique contre œuvre maçonnique

Download PDF

Au départ, Mgr José Luis Escobar Alas, evêque de San Salvador (El Salvador) ne pensait pas vraiment de mal d’une mosaïque ornant le fronton de sa cathédrale. L’œuvre de Fernando Llort, 2 700 azuléjos représentant sur le mode naïf des thèmes de l’artisanat local donnaient un peu de vie – sans le moindre génie – à la façade en béton d’une des plus laides cathédrales du monde comme le disent sur place ses contempteurs (mais après Evry, s’il vous plaît !). Mais les carreaux se décoloraient et menaçaient de tomber, uns situation engageant la responsabilité de l’Eglise : juste après les festivités du 1er janvier, on tendit une grande bâche devant la cathédrale et la mosaïque fut retirée, morceau par morceau. Interpellé, l’évêque de San Salvador expliqua qu’il aimait bien l’œuvre et qu’on pourrait peut-être la remonter à l’intérieur de l’édifice.

Mais il vient de changer d’avis, après qu’on eut attiré son attention sur le fait que la mosaïque, réalisée en 1997 ans pour célébrer les accords de paix qui mirent fin à la guerre civile en 1992, sous le titre « L’harmonie de mon peuple », comporte un symbole maçonnique, le triangle avec l’œil illuminé.

« Une œuvre d’art comme celle-là ne peut se trouve sur un temple catholique », a-t-il jugé. Expliquant qu’elle y avait été laissée de longues années parce qu’il n’avait jamais prêté attention au symbole. (Encore un auditif qui ne voit que ce qu’il met en paroles !)

« La raison pour laquelle on ne peut pas remonter l’ancienne mosaïque ni une nouvelle similaire, est  la sécurité des personnes, puisque, selon les normes de l’Eglise catholique, il ne peut y avoir sur le temple que des œuvres d’art qui élèvent la foi des personnes qui les voient – des œuvres d’art sacré, ce que la mosaïque n’était pas – ; et pour finir, aucune œuvre d’art placée dans un temple ne doit servir de propagande commerciale pour son auteur », a fermement rappelé Mgr Escobar Alas.

Un collectif d’artistes est en train de demander à l’Assemblée législative d’imposer le retour de la mosaïque de Llort.

La cathédrale (qui abrite les restes de Mgr Oscar Romero) n’est pas bien belle, peut-être, mais alors la mosaïque…

 

 

© leblogdejeannesmits

Réseau Riposte catholique

2 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *