La devinette du dimanche…

Download PDF

Voici une photo intéressante. Tout sourire autour du Père Abbé, des moines bénédictins de l’abbaye d’En Calcat dans le Tarn – abbaye qui a décidé cette année de ne pas installer de Crèche dans son église abbatiale – et des moines bouddhistes du monastère Nalanda (tradition Gelupta, une des quatre écoles majeures du bouddhisme tibétain) à Lavaur, également dans le Tarn. À En Calcat, le dialogue inter-religieux, ça les connaît… D’où cette visite de l’abbaye bénédictine au monastère bouddhiste. Toutefois, les plus sagaces des lecteurs de Riposte Catholique auront noté un détail qui ne manque pas de piquant. Sauraient-il le préciser dans un commentaire pour l’édification de tous ? Merci…

photo_259T2

64 comments

  1. zézé

    Alors voyons… il y a 5 rouges – 5 noirs (habits) 1 porte une croix – d’ailleurs il est le seul – 1 noir les mains croisées – 1 rouge les mains croisées – sont tous pieds nus – mais rien qui nous dit … rien me dit ? pitié répondez-moi dites-moi ce qui cloque !

    • Riposte
      Author

      @zézé

      Non, ce n’est pas le fait qu’un seul moine catholique porte une croix. Seul le Père Abbé porte une croix pectorale dans une abbaye. C’est autre chose. Regardez mieux…

  2. Carlo

    Eh bien, Nalanda se trouve en Inde, n’est-ce pas ? Mais quatre moines sur cinq semblent d’être des européens – des convertis ?! Tandis que chez les bénédictins…

  3. A06

    je constate que sur 5 moines boudhistes
    un seul est un asiatique, les 4 autres
    semblent européens, peut être d’ex baptisés.
    Bravo,bénédictins d’En Calcat !
    Est ce la bonne remarque ?
    Je les ai connus au Maroc, qu’ils ont du quitter , faute n’en revient pas au Maroc…………

  4. christiane

    Est-ce que les moines bénédictins ont oublié la signification de Noël ou n’ont-ils pas voulu heurter les moines tibétains en décidant de ne pas faire de crèche ?
    D’après eux il vaut mieux offenser Dieu que les tibétains? C’est donc cela la ” nouvelle évangélisation”?
    D’un côté les politiques de gauche mènent une guerre acharnée contre les chrétiens catholiques, ils favorisent la construction de mosquées et vont même jusqu’à employer l’argent du contribuable pour les financer , détruisent nos églises et les ecclésiastiques se permettent de ne pas adorer l’enfant Jésus dans la crèche parce qu’ils reçoivent des Tibétains dont le Dieu n’est pas le même. Il n’y a qu’un Dieu fait Homme et c’est Notre Seigneur Jésus Christ. Ne pas établir cela clairement aux adeptes d’une religion qui ne reconnaît pas Jésus Christ comme Dieu unique, c’est le trahir une nouvelle fois. Comme Monseigneur Lefebvre l’avait écrit : ” Ils L’ont découronné”.

    • Jeanne

      Oui, Christiane, on dirait bien qu’il vaut mieux offenser Dieu que les Tibétains…
      Il y a quelques années, j’ai entendu A. Finkielkraut, dont j’écoutais assidument l’émission, déclarer avec fougue “Jean XXIII est le meilleur pape du siècle, et peut-être de tous les temps”.
      Une petite voix dans ma tête a demandé “pour qui ?”
      La Déclaration Nostra Aetate affirme que toutes les religions se valent. Les Chrétiens ont déserté les églises, sont allés se convertir à tout et à n’importe quoi. Ils deviennent moines tibétains (comme le fils de JF Revel), musulmans, juifs (ce n’est pas facile, j’en connais qui le sont devenus leurs nouveaux coreligionnaires se moquent de leur zèle dans leur dos…), la plupart sont paumés.
      L’oecuménisme est un découronnement, il a été fait unilatéralement. Aucune autre religion n’a fait d’aggiornamento ce qui se traduit plutôt par “ajournement” ‘report à plus tard”, que par “mise à jour”.
      De toute façon, “mise à jour” de quoi ? de l’Évangile ???

      Maintenant j’apprends que Jean XXIII avait un oeil dans une pyramide -signe qui a été depuis longtemps récupéré par les fm- sur sa croix pectorale, qu’il a fait lever l’excommunication sur les maçons.

      Je ne m’étonne plus de rien.

  5. Le Précurseur

    on dirait bien qu’ils sont tous bénédictins de l’Abbaye d’En-Calcat mais dont une partie s’est habillée avec des vêtements bouddhistes…D’ailleurs, ils portent tous les mêmes sçandales !!!

  6. Le Guen

    Je donne ma langue au chat. Ah oui les même sandales pour tous. Le Père abbé bénédictin et un des moines bouddhistes ont les mains croisées devant eux.

  7. Le Guen

    Y’a un moine bouddhiste qui est le frère d’un bénédictin peut-être ? une ressemblance physique. Ah mais c’est comme le jeu des 7 erreurs, on cherche, on cherche.

  8. francine

    Bonjour,

    je reviens de faire un séjour dans cette merveilleuse Abbaye Bénédictine d’En-Calcat, et je peux vous assurer qu’une Crèche est installée dans l’Eglise de l’Abbaye.

    Cordialement
    francine

  9. zézé

    Je dis à Christiane : Merci d’exprimer ce que je ressens tous les jours… Pour plaire aux hommes on déplaît à DIEU. Preuve : pour ne pas choquer alors on ne met pas de crèche, il faut faire ami-ami avec les musulmans, les protestants, et toutes les autres religions… on ne dit pas que l’on est chrétien : faut pas choquer… sortir sa Croix / Médaille bah vaut mieux pas (on va pas attirer le regard) – les compromis sont sans arrêt dans notre bouche – On fait fasse aux hommes et on tourne le dos à Dieu – bref la liste est longue si je parle de la Messe, des prières etc….

  10. zézé

    Ce matin, je ne vois toujours pas ce qui est “bizarre” dans cette photo, à part bien sûr comme je l’ai dit dans mon avant-dernier commentaire : il leur manque la ceinture de chasteté. Vite donnez-nous la réponse….

  11. Richard Hilton

    Le père abbé est lui même en posture de “zazen” (ses mains et ses pouces joints), sans doute en méditation ? Ce n’est sans doute pas un hasard s’il promeut le partage de leurs méditations. Certains moines bénédictins jadis ont exprimé que la posture rigoureuse et neutre du zen leur avait fait retrouver leur capacité à prier.

  12. Beth-'Etsmuth

    Le cliché a été pris juste après Pâques : seuls manquent Thomas et Judas.
    Et, toutes portes fermées, le Maître s’approche à travers l’une d’elles (mais nous le voyons encore seulement “comme par reflet [quasi per speculum]”) : cette photo est celle de la première Apparition après Celle au Tombeau.
    Elle nous apprend de surcroît que les Évangiles ont omis de consigner cette chose d’importance que le Ciel s’était ouvert et que, tout enfermés qu’ils étaient in Caenaculo, les Dix s’étaient retrouvés dans le Jardin (d’Éden).
    Ces dix vont bientôt tous confesser leur Foi en Christ, et le fait qu’ils viennent, comme il y a deux mille ans, d’horizons variés le confirme : Bientôt la Crèche à Nalanda* !
    Saint & joyeux Noël à tous !
    (C’est une bénédiction pour nous que de pouvoir admirer cette image, prise des millénaires avant l’invention du daguerréotype !)

    * Où l’on professe déjà la ‘descente de l’Avâtara’ et le caractère miraculeux de la naissance de Gautama.

  13. Seraient ce la marque sur les mains croisées du moine bouddhiste que l’on voit en entier ?
    Cette abbaye imprimait de très belles images autrefois.
    Elle a paraît il bien changé, éclairez nous à son sujet.

  14. menestrel2

    A ma connaissance, les moines tibétains ont la tête rasée. Or au moins l’un d’entre eux, le plus grand, au milieu, n’est pas rasé. Il me semble en outre que deux autres de ces “tibétains” portent cheveux…

  15. marieclaude

    Je ne vois pas, je donne ma langue au chat.
    l’un des moines au teint plus foncé serait-il un
    musulman converti ??? Là je suis sûre de m’égarer.
    Please donnez-nous la réponse ?

  16. Voici un extrait de http://fr.wikisource.org/wiki/Le_Tibet/V

    Couleurs, sectes. — La couleur du vêtement, surtout du bonnet, diffère selon la secte ; car il y en a plusieurs.

    Les deux principales sont celle du bonnet jaune et celle du bonnet rouge.
    Le Bouddha a prescrit à ses disciples des habits jaunes ; mais du jaune au rouge, en passant par l’orangé, il y a une multitude de nuances.
    Or, l’habillement des religieux avait pris une teinte rougeâtre dans la dernière moitié du xive siècle, et surtout, ce qui est plus grave, un grand relâchement s’était manifesté dans les mœurs.
    Les moines se mariaient sans vergogne ; la nécromancie et des superstitions méprisables avaient envahi la confrérie du Bouddha. Un énergique réformateur,
    Tsongka-pa, protesta contre ces altérations, fit refleurir le célibat, et les anciennes mœurs, restaura la discipline et donna, comme marque distinctive de ce retour aux enseignements du Bouddha le retour à la couleur jaune dans l’habillement des moines.

    L’influence de Tsong-ka-pa tut immense, et la grande majorité des moines adopta sa réforme. Quelques obstinés résistèrent et gardèrent la couleur rouge.

    Aujourd’hui, la différence fondamentale des deux sectes n’est plus aussi tranchée qu’autrefois ; la plupart des abus combattus par Tsong-ka-pa ont reparu ou sont remplacés par d’autres équivalents.
    Les deux sectes n’en subsistent pas moins ; la rouge s’est surtout conservée au Népâl et au Boutan.
    La jaune domine sans conteste au Tibet ; mais il y reste quelques adeptes du bonnet rouge ; et le célèbre couvent de Sa-Skya est le principal représentant de cette secte.

    Nous citerons aussi la secte Ourguyen qui se réclame de Padma-sambhava ; elle paraît n’être qu’une branche de la secte dissidente ; car elle a la réputation d’exceller surtout dans la sorcellerie condamnée par Tsong-ka-pa.

    Occupation des moines. — L’étude et la méditation devrait être l’unique occupation des moines, mais elle a peu d’attraits pour eux, et ils préfèrent passer leur temps à mendier, à jardiner, à faire du commerce, à banqueter aux frais de quelque riche dévot ou à leurs propres frais avec leurs amis, enfin à accomplir pour le compte des laïques des cérémonies religieuses bien payées ; car si un moine n’a le droit de rien posséder, il est admis que la confrérie peut être riche.

  17. vélia

    Je n’ai jamais vu des arbres couverts de feuilles au moment de Noël ! Surtout si cela se conjugue avec l’ensoleillement confirmé par les ombres des personnages au sol et la luminosité que l’on attribuerait à une journée d’été.
    Il s’agirait bien d’une question d’époque de l’année puisque vous dites qu’elle n’a pas été prise en décembre.

  18. m.

    C’est curieux , j’ai peut-être mauvaise vue, mais je ne vois que deux moines ( aussi bien chez les bénédictins que chez les bouddhistes ) qui seraient de type européen.
    Plus on dialogue, et moins on est en Europe.

  19. rocheteau

    Je n’ai rien vu de divertissant dans cette photo : je donne ma langue au chat ! j’aimerais bien savoir ce qu’il y a de piquant …. quant à moi, je trouve ça tellement triste…

  20. Kim

    Quelques propositions :
    – Les tibétains sont en manches courtes tandis que les moines ont des manches longues.
    – Les tibétains européens sont tous derriere alors que les bénédictins sont au premier plan.
    – Les moines tibétains utilisent Mir couleur pour laver leurs bures rouges alors que les bénédictins prennent Coral Noir Intense. Et voyez quel résultat 😉

    Bonne année à tous. Qu’elle soit fervente et priante autour de Jésus et de Marie.

  21. Roger AUBERT

    Personnellement, ce qui me saute aux yeux tout de suite, c’est l’alliage du rouge et du noir qui évoque bien autre chose mis ensemble que les couleurs mariales, bleu et blanc, du saint-Esprit, le jaune, les couleurs du pape, blanc et jaune etc…
    Je ne préjuge pas des intentions, mais l’éthique de cet ensemble me fait tiquer … Enfin, il faut que le mal se manifeste et se dévoile partout avant d’être définitivement éradiqué comme le Ciel nous l’indique de plus en plus précisément… Prions pour ces pauvres moines bouddhistes qui ne peuvent plus avoir accès à la vérité, parce qu’on leur laisse entendre que la leur vaut la nôtre !!!
    Aurais-je encore le temps de pleurer sur tout ce qui s’effondre à vitesse grand V pour réparer ? La damnation éternelle n’effleure même plus les esprits tant c’est devenu un sujet tabou…

  22. Guy

    Il me semble que trois ”bouddhistes” ont des cheveux , alors qu’ils sont toujours intégralement rasés… peut être sagit’il de Bénédictins, qui, pour l’occasion, et dans un bel élan de fraternité et de partage…?

  23. Kim

    Quelques propositions :
    – Les tibétains sont en manches courtes tandis que les moines ont des manches longues.
    – Les tibétains européens sont tous derriere alors que les bénédictins sont au premier plan.
    – Les moines tibétains utilisent Mir couleur pour laver leurs bures alors que les bénédictins prennent Coral Noir Intense 😉

    Bonne année à la suite de Jésus et Marie.

  24. MVT

    ce genre de manifestation est ridicule; si ces moines avaient leur mission chevillée au corps et au coeur, ils auraient cherché à convaincre ces “moines thibétains” dont certains sont sûrement issus de familles chrétiennes, qu’ils faisaient fausse route!!!

  25. maillefer

    Le monastère Nalanda est réservé aux moines occidentaux , “adaptés aux besoins occidentaux.”
    Soif de spiritualité.
    Demande à laquelle nous n’avons pas su répondre….

  26. maillefer

    Je suis persuadé que le Père Abbé utilise le langage des signes monastique.
    Voilà presque 2 heures que je m’efforce d’en retrouver la liste. Mission impossible.

  27. Saint-Georges

    J’irais plus loin que Martina;
    c’est un bouddhiste (le 3e en partant de la gauche) qui est stigmatisé! et sur les 2 mains.
    Peut-être qu’il s’est fait mal en bricolant ?

  28. Stéphane

    Je ne sais pas quel est le détail, mais j’étais hier à l’abbaye pour les Vêpres et je puis vous préciser que dans l’abbatiale superbement fleurie pour ce temps de Noël il y a bien une crèche magnifique avec des santons de Provence qui est installée dans toute une chapelle latérale de la nef, sur la droite du choeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *