Ecosse : un aumônier de police renvoyé pour avoir défendu le mariage

Download PDF

Il s’appelle Brian Ross – on dit le révérend Brian Ross, puisqu’il est ancien « ministre » de la Church of Scotland – et il donnait son temps à la police de Strathclyde en tant qu’aumônier bénévole. Il n’y retournera plus. Il a été remercié, écarté de son poste pour avoir exprimé sur son blog son hostilité au projet de légaliser le « mariage » gay. Il a exposé son aventure par écrit lors des auditions préparatoires devant la commission de la Chambre des communes chargée d’examiner le projet qui a déjà reçu plusieurs votes favorables de la part des élus.

 

Brian Ross.                                Source photo : ici.

L’affaire remonte à l’an dernier, avant l’été : un officier supérieur découvrait le blog personnel de Brian Ross et ses vues traditionnelles sur le mariage. Horreur ! Aussitôt, l’aumônier bénévole fut convoqué au motif que son point de vue n’était pas conforme à la « politique d’égalité et de diversité » des forces de l’ordre. « Au bout du compte, on s’est passé de mes services ».

Alors même que le « mariage » gay est encore en discussion…

« Dans ma situation de bénévole, c’est déjà bien grave, mais mon conseil juridique estime que si j’étais , par exemple, aumônier d’hôpital employé à plein temps je serais tout aussi bien exposé au renvoi en raison de ce que je pense sincèrement à propos de la sainteté du mariage », écrit-il.

Il expose ensuite ce qu’il avait exprimé sur son blog : une dénonciation de la « dévaluation du mot “mariage” », et un bref rappel de la manière dont les chrétiens définissent le mariage et du sens de la cérémonie du mariage telle qu’il l’avait connue en tant que ministre protestant. « Je suis triste d’entendre parler de projets en vue de mettre en place des “mariages” homosexuels, qui pourront être célébrés dans des édifices dédiés au culte du Dieu Tout-puissant », dit-il encore.

Pour Brian Ross, pas de doute : son renvoi est « typique du genre de situation qui pourrait se produire, et qui se produira » sous la loi en projet pour tous les croyants travaillant dans un lieu financé sur les fonds publics, comme les aumôneries d’hôpitaux.

Une porte-parole de la Strathclyde Police a déclaré que le renvoi de Brian Ross n’était pas lié à ses opinions sur le mariage comme il l’affirme : « Il a été décidé que l’on n’avait plus besoin de ses services », affirme-t-elle de manière sibylline. Mais elle a poursuivi : « Alors que cette force de police respecte pleinement les croyances politiques et religieuses personnelles du Rév. Ross tout comme de n’importe quel employé, de tels points de vue ne peuvent pas être exprimés publiquement dès lors que l’on représente cette force de police, qui est selon la loi une organisation apolitique avec une politique fermement affirmée embrassant la diversité et l’égalité. »

Il lui était également reproché, a-t-elle précisé, de n’avoir pas toujours porté l’uniforme correct et d’avoir visité des personnes sans les avoir averties par avance de sa venue. « Un certain nombre de paramètres ont été retenus pour qu’il puisse conserver sa positon. Parmi eux : adhérer à un “dress code” approprié et à certaines méthodes pour assurer son rôle de chaplain et, pour finir, se conformer aux politiques de diversité et d’égalité de la force de police.  » 

Ou comment noyer le principal dans l’accessoire…

Brian Ross, lui, n’a pas voulu plier.

Le Daily Telegraph rappelle que l’an dernier, un responsable de la commission du logement de Trafford (Grand Manchester) s’est vu ôter son rang et son salaire de directeur pour avoir écrit sur Facebook qu’il pensait que les « mariages » de même sexe à l’Eglise constitueraient « une égalité de trop ». Il a gagné le procès qu’il a engagé mais n’a pas pour autant retrouvé son poste.

• Voulez-vous être tenu au courant des informations originales paraissant sur ce blog ? Abonnez-vous gratuitement à la lettre d’informations. Vous recevrez au maximum un courriel par jour. S’abonner

 © leblogdejeannesmits

1 comment

  1. Struyven

    Je suis désolée de ce qui vous arrive mais je pense que beaucoup suivront s’ils défendent l’Eglise de Jésus-Christ.
    J’espère qu’une société chrétienne vous redonnera vite un poste à défaut de retrouver le vôtre au sein de la police.
    Que Dieu vous bénisse, vous garde et vous protège.
    Bon courage et merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *