Le démon ne supporte pas que les époux s’aiment, affirme un exorciste

Download PDF

 

 

Le P. Sante Babolin devant les prêtres mexicains

C’est son expérience d’exorciste et ses échanges avec un esprit mauvais qui ont permis au P. Sante Babolin d’obtenir cette réponse révélatrice : interpellé sur la raison des tourments qu’il infligeait à la femme d’un ami du prêtre, il lâcha aussitôt : « Je ne supporte pas qu’ils s’aiment ! »

Et pourquoi cette haine ? L’exorciste italien, qui a reçu cette charge dans le diocèse de Padoue en 2007 après avoir enseigné trente ans à l’université grégorienne, a donné son explication dans l’hebdomadaire Desde la Fé : Satan déteste le mariage parce que c’est le sacrement le plus proche de l’Eucharistie.

« Je m’explique : dans l’Eucharistie, nous offrons au Seigneur le pain et le vin, qui par l’action du Saint-Esprit, deviennent le Corps et le Sang de Jésus. Dans le sacrement du mariage il se produit quelque chose de similaire : par la grâce de l’Esprit-Saint, l’amour humain devient amour divin, de telle sorte que, d’une manière réelle et particulière, les époux, consacrés par le sacrement du mariage, réalisent ce que dit l’Ecriture sainte : “Dieu est amour : celui qui demeure dans l’amour demeure en Dieu, et Dieu en lui.” »

Aujourd’hui, a-t-il commenté, le nombre de séparations augmente, dues pour la plupart à la dégradation de l’amour entre l’homme et la femme. Citant Deus Caritas est, le P. Babolin souligne que réduit au sexe, « l’éros se transforme en marchandise » et avec lui l’homme. « Et n’importe quelle boutique a besoin de rénover sa marchandise pour la vendre – il en va ainsi du mariage fondé sur le sexe sans éros véritable », commente l’exorciste. Ce véritable amour n’est pas plus instinctif que la foi au Christ : « Il a besoin d’être cultivé, il a besoin de vigilance et de patience. »

Une bataille de tous les jours – celle des petites fidélités – parce que « le diable tente les époux chrétiens pour les mener vers l’infidélité, très exactement parce qu’il est haine, et qu’il ne tolère pas l’amour ».

Le remède et la force dans cette bataille ? C’est le rosaire récité en commun, affirme le P. Babolin, outre toutes les activités qui fortifient l’union. Et aussi le pardon, qui peut jouer « un rôle décisif » en tant qu’il « renouvelle la grâce du sacrement », mais qui devrait  être exceptionnel : « Vivre le mariage dans une constante recherche de pardon, signifie vivre l’amour dans une salle de réanimation. »

« L’idéal serait de découvrir, avec l’aide de personnes compétentes en matière de vie de la foi et de dynamique psychologique des relations, les pièges de l’Ennemi de l’Amour. Le sacrement de mariage offre la force de l’Esprit Saint pour que les époux constituent une sorte de personnalité corporative, accomplissant un chemin de sainteté partagée. »

Vierge de Guadalupe

Vierge très puissante…

L’hebdomadaire Desde la Fé interrogeait l’exorciste lors de son passage au Mexique, fin juillet, pour faire part de son expérience à des prêtres, rapporte de son côté Portaluz.org. Tant dans ses batailles frontales lors d’exorcismes qu’au sein du confessionnal où le démon est aussi chassé, assure le P. Sante Babolin, c’est la Très Sainte Vierge qui montre son exceptionnelle puissance et sa volonté de mère de ne pas voir sens enfants abîmés. Et parmi tous ses vocables, c’est celui de Vierge de Guadalupe qui l’a le plus marqué.

L’exorciste a ainsi raconté aux prêtres mexicains que face à un jeune possédé de Padoue, il a compris tout à coup qu’il devait l’invoquer, elle.

« Notre Dame de Guadalupe, reine du Tepeyac, libérez-le ! », se rappelle-t-il avoir lancé.

« A cet instant le démon a répondu avec violence : “Avant elle, tout cela était à moi, là-bas !” : il se référait au Mexique. » Le P. Babolin s’est alors souvenu de Tonanzin – la déesse Terre de la mythologie indigène du Mexique, et il raconte avoir alors fait cette invocation : « Notre Dame de Guadalupe, toi qui as détruit l’empire de Tonanzin… »

Il ne put achever sa phrase car le démon l’interrompit avec force : « “Coatlicue !”, qui signifie serpent, et qui – comme concept sacré du mal – fait partie de cette mythologie. »

L’exorcisme terminé, le jeune homme libéré, le P. Babolin lui demanda s’il connaissait quelque chose du Mexique ou de son histoire ; il lui demanda même de prononcer le mot « Coatlicue ». Mais le jeune n’avait aucune idée de ce pays et encore moins de ses origines et de sa culture préhispaniques.

Depuis, dans son ministère d’exorciste, le P. Babolin invoque toujours Notre Dame de Guadalupe en l’appelant « Sainte Marie, Mère de Dieu, Notre Dame de Guadalupe, Mère de miséricorde ». Cette invocation est très puissante face au démon pour deux raisons, selon le prêtre : « En premier lieu parce qu’elle exprime une tendresse maternelle et qu’elle construit son empire par l’amour, et non par la terreur » ; ensuite « parce que son image de Mère exalte la famille, unie par son esprit maternel, qui offre l’amour aux parents et aux enfants ; et ce même esprit maternel travaille afin que tout le peuple se retrouve dans une fraternité humaine. Tout cela contrarie le démon. »

• Voulez-vous être tenu au courant des informations originales paraissant sur ce blog ? Abonnez-vous gratuitement à la lettre d’informations. Vous recevrez au maximum un courriel par jour. S’abonner

© leblogdejeannesmits

 Réseau Riposte catholique

5 comments

  1. angel

    Sainte MARIE mère de Dieu notre Dame de Guadeloupe envoie ton amour dans le ♥ des époux et que ne compte pour eux que la famille ,la fidélité et le respect mutuel par Jésus Christ amen !

  2. « Je m’explique : dans l’Eucharistie, nous offrons au Seigneur le pain et le vin, qui par l’action du Saint-Esprit, deviennent le Corps et le Sang de Jésus. Dans le sacrement du mariage il se produit quelque chose de similaire : par la grâce de l’Esprit-Saint, l’amour humain devient amour divin, de telle sorte que, d’une manière réelle et particulière, les époux, consacrés par le sacrement du mariage, réalisent ce que dit l’Ecriture sainte : “Dieu est amour : celui qui demeure dans l’amour demeure en Dieu, et Dieu en lui.”

    Par ce prêtre ce sont des paroles et des explications transmises par l’Esprit Saint!

  3. Durand-Vasquez Ftrançoise

    Je serai curieuse de savoir ce que le Pape François pense de l’article de l’exorciste cité plus haut.
    Merci de me répondre.
    F. Durand-Vasquez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *