La PMA pour toutes les femmes en 2018

Download PDF

L’annonce vient de tomber: l’ouverture de la PMA à toutes les femmes sera proposée par le Gouvernement dans le cadre de la révision de la loi de bioéthique en 2018. C’est ce qui a été annoncé par Marlène Schiappa, la secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes. Cette dernière a bien affirmé qu’il s’agissait d’une promesse de campagne de Macron-candidat. Marlène Schiappa s’appuie notamment sur le rapport du Comité consultatif national d’éthique (CCNE) favorable à une telle ouverture. Bref, le combat continue contre les mesures dangereuses !

5 comments

  1. Moi

    Bravo à tous les cathos qui ont voté Macron en prétendant qu’il était contre la PMA, contre toute évidence.
    Prochaine étape la GPA. (Vente d’enfants) alors que Macron est soit disant contre.
    Enfin, le plus important pour eux est sans doute d’avoir échappé à Le Pen qui représente le mal absolu…

  2. Joel

    Le combat est perdu d’avance.

    J’ai déjà remarqué, il y a quelques mois, sur le fronton d’une clinique située à 500 mètres de chez moi, l’inscription ” entrée procréation médicale assistée”.

    Il n’y aura pas de solution sans intervention divine.

  3. Gershom Leibowicz

    C’est une opinion légitime que de s’opposer à la PMA pour tous. Ce qui l’est moins , c’est de s’y opposer au nom du christianisme.

    La PMA pose la question suivante : le rôle social fondamental de parent est il entièrement déterminé par les conditions biologiques de la procréation; Est il obligatoire pour s’inscrire dans une histoire (élément structurant de la formation de l’identité) qu’elle soit entièrement déterminée par la biologie.?

    L’approche qui fait coincider parentalité et biologie de la procréation est naturaliste et en cela elle n’est pas très en phase avec l’histoire de la Révélation : Le chapître 3 de l’épitre aux Galates (il n’y a plus ni homme ,ni femme , ni esclave ni homme libre , ni juif ni grec dès lors que l’on a revêtu le Christ) opère effectivement une disjonction entre filiation biologique et filation spirituelle, donnant, dans la foi la prééminence à la filiation spirituelle sur la filiation biologique.

    Il est légitime de s’opposer à la PMA pour tous dans le cadre d’un projet de société , dans une logique politique. il n’est pas possible de s’y opposer au nom de la foi au Christ.

    Ce qui ne veut pas dire pour autant que cette importante question ne mérite pas de réponse plus élaborée ques approches simplistes qui fleurissent d’un bord comme de l’autre.

    • nicolas

      Les textes cités évoquent simplement notre filiation adoptive vis à vis de Dieu par le sacrement du baptême et la primauté du Père éternel sur le père naturel.

      Evidemment que Dieu est le premier servi. Parfois les parents peuvent prendre des décisions qui s’opposent à la volonté divine et l’enfant a le droit et le devoir de s’opposer.

      Votre rapprochement avec la PMA est un non sens. Nous nous opposons à la PMA d’abord et avant tout au nom de la révélation chrétienne qui rappelle l’importance du mariage, de son indissolubilité, et de son ouverture à la vie.

      L’union des corps et l’ouverture à la vie sont indissociable (voir catéchisme sur le mariage). Un enfant ne peut pas naître sans l’union des corps. C’est contraire à la loi naturelle.

    • hermeneias

      Vous ne savez pas ce que vous dites , de toute évidence , et vous gargarisez de mots pour faire des phrases dont vous ne maitrisez pas le sens .
      Ainsi vous répétez le mot ronflant , car abstrait , de parentalité pour mieux abstraire la réalité , le donné , naturelle du lien parent-enfant de la biologie . Votre “parentalité” c’est de la parenté génétiquement modifiée et peu “durable” . Bref ça n’est pas …..écologique mais contre-nature .
      Quant à votre lecture littérale , c’est à dire plate et au 1er degré , de l’épitre au Galates , c’est d’une pauvreté affligeante .
      Un peu de théologie catholique ferait le plus grand bien . “La grâce ne détruit pas la NATURE” disait ……quelqu’un ( devinez ) et ici St Paul parle au niveau de la grâce et ne fait certainement pas la promotion de l’indifférenciation du masculin et du féminin , des sexes , des peuples , et des “races”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *