Patrick Karam s’insurge contre les appels à la haine religieuse et les déviances extrémistes à l’occasion du « Hellfest »

Download PDF

Communiqué

Patrick Karam, délégué interministériel pour l’égalité des chances des Français d’outre-mer et conseiller régional d’Île-de-France, s’insurge contre les dérapages intolérables constatés durant le festival des musiques metal « Hellfest » qui a eu lieu à Clisson (Loire-Atlantique) du 18 au 20 juin dernier.

Dans le cadre d’un reportage diffusé dimanche sur TF1, le groupe de metal suédois « Watain » appelle par exemple à la haine des chrétiens en les traitant lors d’un concert de « chiens de chrétiens ». Ce reportage montre également la présence de répliques de Croix de fer, décorations de l’armée allemande, qui peuvent être considérées comme des symboles du IIIème Reich.

Le Délégué interministériel a toujours fermement dénoncé les discours d’appel à la violence et à la haine raciale ou religieuse, notamment lorsqu’ils visaient la religion juive ou musulmane. Heurter les gens dans leur foi tant pour les communautés chrétiennes, que juives ou musulmanes en appelant à la haine constitue une atteinte grave à notre pacte républicain qui permet d’assurer le vivre-ensemble. Ces pratiques stigmatisantes qui heurtent les croyants doivent être condamnées avec la plus grande fermeté afin de préserver la cohésion sociale.

Patrick Karam appelle à ce que les groupes de musique dont les membres tiennent de tels propos ne puissent plus se produire sur le territoire national et que les albums contenant des appels à la haine religieuse ou raciale soient interdits à la vente.

Le Délégué interministériel interviendra auprès de Brice Hortefeux, ministre de l’Intérieur, de l’Outre-mer et des Collectivités territoriales, chargé des Cultes, afin de demander un renforcement de l’encadrement des festivals notamment pour vérifier que conformément à la législation en vigueur aucun symbole nazi n’y est représenté et aucun appel à la haine raciale ou religieuse n’y est à déplorer.

Le Délégué interministériel souhaite que les actions entreprises se fassent le plus sereinement possible en prenant soin de ne pas diaboliser ce mouvement et de ne pas priver les amateurs de metal de lieu où ils peuvent vivre pleinement leur passion.

Par ailleurs, Patrick Karam appelle Patrick Roy, député du Nord, dont la présence fut remarquée durant ce festival, à se désolidariser de ces dérapages clairement identifiés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *