Quick halal : Jacques Myard dénonce “une grave dérive communautariste”

Download PDF

[Jacques Myard communique.]

myard

Jacques Myard est maire de Maisons-Laffitte et député de la 5ème circonscription des Yvelines.

“L’expérimentation conduite par Quick France sur huit restaurants visant à tester l’opportunité de proposer à ses clients uniquement de la nourriture hallal est une grave dérive communautariste contraire aux principes républicains.

Si une grande chaine de restauration rapide peut certainement proposer des plats spécifiques pour les pratiques alimentaires des uns et des autres, il est en revanche inadmissible d’imposer à tous les usages d’un groupe religieux quel qu’il soit. La certification hallal impliquant par ailleurs le paiement d’une redevance à des autorités religieuses, il est inacceptable que dans un pays laïque l’ensemble des clients d’une chaine de restauration y soit assujettie.

La communication de Quick explique que le choix du tout hallal est un choix de rationalisation des coûts dans certains restaurants. En effet, la certification hallal impose, tout comme la certification casher, une séparation nette des produits hallal et non hallal. Néanmoins, cet argument n’est pas acceptable du point de vue du principe de laïcité, qui subordonne la loi religieuse aux principes républicains.

En outre, les clients musulmans, qui se réjouissent de pouvoir consommer hallal, ne demandent en aucune manière l’exclusivité de ce type de nourriture dans les chaines de restauration rapide. Eux-mêmes ne comprennent pas vraiment cette décision, et craignent que leur religion soit stigmatisée comme intolérante. Ce n’est donc pas leur rendre service que de les présenter comme sectaires, ce que la très grande majorité d’entre eux n’est pas.

Le débat sur l’identité nationale a fait une large part à l’intégration. Il en a souligné les réussites et les échecs. Dans ce contexte, présenter de manière visible certains quartiers comme « 100% musulmans » a toutes les chances d’être perçu comme une dérive communautariste directement contraire à l’indivisibilité de la République.

Il est dès lors urgent que cette expérimentation soit modifiée en proposant des plats hallal aussi bien que casher, tout en permettant à ceux qui ne souhaitent consommer aucune nourriture religieuse de le faire.

La maison Quick a dépassé les bornes et joue avec le feu! Quick fait du zèle. Non au communautarisme !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *