3 comments

  1. Oui apparemment c’est bien un prêtre qui parlait.
    Pourquoi n’a-t-on jamais entendu ce genre de discours dans un prêche ?
    Pourquoi cette chape de plomb, d’un silence si lourd, qu’il est insupportable pour des oreilles Chrétiennes ?
    Pourquoi les évêques de France font-ils encore la sourde oreille, à notre dénonciation d’un crime innommable ?
    Pourquoi sur les 55 livres “DE LA RÉSURRECTION” que j’ai envoyé à 55 évêques, 9 seulement m’ont répondu et encore par leur ‘secrétariat particulier’. Il s’y trouve une lettre que j’ai insérée au centre du livre, une lettre leur demandant de prendre clairement position sur le problème de l’Avortement ?
    Je dois dire qu’UN SEUL m’a répondu positivement avec des mots très forts : “Les yeux fixés sur JÉSUS-CHRIST entrons dans le combat de DIEU”
    Que DIEU le bénisse. Je serais à ses côtés le moment venu.
    Maranatha !
    Merci !
    JFL

  2. Richard

    “Il faut battre le fer quand il est chaud” On a trop pris l’habitude d’attendre que le mal soit fait très profondément au lieu de parler clairement (plus en chaire, on ne s’en sert plus) mais au micro à l’assemblée dominicale (ou au moins du samedi soir)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *