Ce 5 mai, nous fêtons Saint Pie V

Download PDF

Extrait de L’Année liturgique de Dom Guéranger :

Pie V, né à Bosco, ville de Lombardie, mais originaire de Bologne et de la noble famille des Ghisleri, entra à l’âge de quatorze ans dans l’Ordre des Frères Prêcheurs. On admirait en lui la patience, l’humilité profonde, la grande austérité de la vie, l’amour pour l’oraison, l’observance régulière et le zèle le plus ardent pour l’honneur de Dieu. Ses progrès dans la philosophie et la théologie furent si remarquables, qu’il fut chargé durant beaucoup d’années, et avec un grand succès, de l’enseignement de ces sciences. Il exerça la prédication en beaucoup de lieux, avec un grand profit pour ses auditeurs. Il remplit longtemps avec une force d’âme invincible les fonctions d’inquisiteur, et préserva, au péril même de sa vie, un grand nombre de villes de la séduction de l’hérésie qui faisait des efforts pour les envahir.

Paul IV, dont il était très estimé à cause de ses rares vertus, l’éleva au siège de Népi et Sutri, et deux ans après il fut admis parmi les cardinaux-prêtres de l’Eglise romaine. Transféré par Pie IV à l’Eglise de Montréal dans le Piémont, et ayant remarqué plusieurs abus qui s’étaient répandus dans ce diocèse, il en fit la visite complète ; et tout étant réglé, il revint à Rome, où il fut chargé des plus graves affaires, dans l’expédition desquelles il prit toujours le parti de la justice, et déploya une constance et une liberté apostoliques. A la mort de Pie IV, il fut élu Pape contre l’attente de tout le monde ; mais, sauf l’extérieur, il ne changea rien dans sa manière de vivre. On remarqua en lui un zèle incessant pour la propagation de la foi, une application infatigable au rétablissement de la discipline ecclésiastique, une vigilance assidue pour l’extirpation des erreurs, une bienfaisance sans bornes pour soulager les nécessités des indigents, un courage invincible pour soutenir les droits du Siège Apostolique.

Il équipa une flotte puissante contre Sélim, sultan des Turcs, dont les succès avaient élevé l’audace, et remporta sur lui, à Lépante, une éclatante victoire, plus encore par ses prières à Dieu que par la force des armes. Il connut par la révélation divine, et manifesta aux personnes qui se trouvaient avec lui, cet heureux événement à l’heure même qu’il s’accomplissait. Il préparait une nouvelle expédition contre les Turcs, lorsqu’il fut atteint d’une grave maladie. Il en supporta avec une souveraine patience les cruelles douleurs, et étant arrivé à l’extrémité, et ayant reçu les divins sacrements, il rendit son âme à Dieu avec tranquillité, l’an mil cinq cent soixante-douze, âgé de soixante-huit ans. et ayant siège six ans, trois mois et vingt-quatre jours. Son corps est entouré d’une grande vénération de la part des fidèles dans la Basilique de Sainte-Marie-Majeure, à cause des nombreux miracles que Dieu a opérés par son intercession. Ces prodiges ayant été prouvés juridiquement, il a été inscrit au nombre des Saints par le pape Clément XI.

Saint Pie V est une des premières gloires de l’Ordre de Saint-Dominique ; nous emprunterons donc au Bréviaire de ce saint Ordre les Répons et les Hymnes qu’il consacre à la louange de l’illustre Pontife.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *