Découvrez les Chanoinesses de la Mère de Dieu

Download PDF

Notre confrère La Nef, dans son numéro de septembre 2018 (n°306), ouvre ses colonnes aux Chanoinesses Régulières de la Mère de Dieu. Cette communauté de soeurs a été fondée dans les années 60 et a rejoint la famille canoniale de la Mère de Dieu à la fin des années 1980. Le Monastère des Soeurs est situé à Azille dans l’Aude, à 45 km de l’abbaye de Lagrasse.

La Nef – Vous êtes Chanoinesses. Pouvez-vous nous dire en quoi consiste votre vocation ? Quelle est votre spiritualité ?
Sœur Faustine-Marie – Nous vivons sous le patronage de saint Augustin. Pour lui, le lieu évangélique où se fonde la vie monastique est la première communauté chrétienne telle que décrite dans les Actes des Apôtres (4, 32-35) : « la multitude des croyants n’avait qu’un cœur et qu’une âme ». Ils vivaient la pauvreté en mettant « tous leurs biens en commun ». « Un seul cœur, une seule âme, orientés vers Dieu » sont d’ailleurs les premiers mots de la Règle qu’il nous a laissée. Augustin nous invite ainsi à vivre dans l’unité, à l’image de la Trinité, modèle de toute famille. Il nous invite à être des témoins de l’unité, telle qu’elle doit être vécue dans l’Église, selon le grand désir du Seigneur : « Qu’ils soient un, comme nous sommes un » (Jn 17, 22)
Nous pouvons illustrer notre vie canoniale par un triptyque dont le premier volet est justement la vie commune fraternelle. Le deuxième est la vie liturgique : en effet, nous nous livrons à la recherche de Dieu, par l’étude, mais surtout dans la prière commune autour de l’autel et la prière silencieuse. Une chanoinesse se donne d’abord à la liturgie, au centre de laquelle se trouve la messe ; elle fait vivre, chanter son église par la louange. Ces deux premiers volets ouvrent sur le troisième : la vie apostolique.

Lire l’article en version intégral ici

La Nef et Monastère d’Azille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *