Des tuiles pour le Séminaire de Gricigliano

Download PDF

Le Séminaire de l’Institut du Christ Roi prend l’eau. Les fortes pluies de ces derniers mois ont fortement endommagé les 2300 m² de toitures du Séminaire Saint Philippe Néri de Gricigliano. Il faut trouver près d’1 million d’euros dans les semaines à venir pour restaurer la toiture. Le Séminaire de l’Institut du Christ Roi accueille actuellement 90 séminaristes.

 

Gricigliano_20140214_152521Le Chanoine Mora, supérieur du Séminaire, lance un appel à l’aide :

Cette lettre, que je me permets de vous adresser aujourd’hui, est un peu plus longue… Si je prends la plume, c’est pour une raison bien simple : je voudrais attirer votre attention bienveillante sur une question de la plus grande importance pour le séminaire, dont je suis bien indignement le Supérieur.
L’idée m’en est venue ainsi. Un matin, après l’Office des Laudes et la Méditation, on frappe délicatement à la porte, toujours entr’ouverte, de mon bureau :
– « Entrez ! »
Un séminariste s’avance, un peu sur la réserve et me dit :
– « Monsieur le Supérieur, pourriez-vous passer voir ma chambre ? … La pluie y entre et j’ai un mur transformé en cascade… »
Le pauvre séminariste n’était pas, hélas le seul dans cette situation ! Un autre m’avouera qu’un matin il s’est réveillé les pieds trempés, car dans la nuit, il avait plu sur son lit… Qu’il a dû déplacer depuis ! Et les exemples sont multiples !
Pour ces séminaristes, je vous demande instamment et vous supplie d’apporter votre obole, même modeste, à ce grand projet, désormais inévitable, de réfection des toitures du Séminaire !
Gricigliano_20140214_151614Depuis 23 ans que nous sommes à Gricigliano, nous nous sommes attachés en priorité à l’aménagement de nouvelles chambres afin de ne pas être contraints de repousser les vocations qui se présentent chaque année et de former les prêtres dans les meilleures conditions possibles ; le toit de la maison, avec quelques « retouches » par-ci par-là, faisait tant bien que mal son office… Mais aujourd’hui, surtout après les très fortes pluies de ces derniers mois, les poutres maîtresses sont attaquées par l’eau….
Voilà, chers amis, en peu de mots, ma très grande préoccupation, que je confie à vos saints Anges gardiens, afin qu’ils vous incitent à avoir pitié de mes chers séminaristes !

 

Soutenir l’Institut du Christ Roi : cliquez ici

 

Photos : Institut du Christ Roi

 

2 comments

  1. Pingback: Une lettre aux amis du séminaire de l’Institut du Christ Roi | Riposte-catholique

  2. Pingback: Il manque encore quelques tuiles… | Riposte-catholique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *