De quoi les traditionalistes sont-ils le nom ?

Download PDF

Plusieurs lecteurs m’ont demandé de leur faire connaître le nom de ces « tribus » traditionalistes recensées par Famille Chrétienne dans un récent numéro de cette publication qui a valu la réponse de l’abbé Iborra, vicaire de Saint-Eugène, à Paris, à une lettre de lecteurs mécontents.

Le ton général de l’article est de montrer que les « tradis » ne forment pas un bloc uniforme mais sont traversés « de courants très divers », une sorte de Parti socialiste catholique qui aurait perdu depuis la mort de Mgr Lefevre son François Mitterrand unificateur (ce n’est pas dans l’article, c’est juste une image qui me vient à l’esprit en relisant ce papier très sociologique).

Mais, alors, ces cinq « tribus » ? D’abord, elles sont au nombre de cinq sans que l’on sache exactement pourquoi. Mais, au moins, Famille Chrétienne en parle et avec sympathie, ce qui est réellement nouveau du côté de cet hebdomadaire bon ton, auquel un grand nombre de familles catholiques sont aujourd’hui abonnées. Ensuite, le fait de parler de cinq tribus visent à expliquer aux lecteurs habituels de l’hebdomadaire que les « tradis » ne sont pas les gros méchants que l’on imagine et qu’il y a bien des demeures dans la Maison du Père. Ces cinq tribus les voici :

Les « canal historique »

Les puristes

Les passeurs

Les convertis

Les banalisés.

L’enquête est signée Clotilde Hamon dans le numéro 1743 du 11 au 17 juin dernier. Elle a fait grand bruit et, visiblement, cela continue…

Merci à F.A.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *