Fraternité Saint-Vincent Ferrier : Joie et action de grâce

Download PDF

DSC04059L’église paroissiale Notre-Dame de l’Assomption de Chémeré-le-Roi recevait hier en ses murs la Fraternité Saint-Vincent Ferrier à l’occasion du 25ème anniversaire de son érection canonique par le Saint-Siège et du Jubilé sacerdotal de 3 des Pères.

Plus de 600 fidèles se sont massés pour la grand’messe chantée par le R.P. Dominique-Marie de Saint-Laumer, prieur. Plusieurs prêtres, religieux et religieuses étaient également présents : Dom Louis-Marie de Geyer, Père Abbé de Saint-Madeleine du Barroux, les abbés Sébastien Dufour et Arnaud Renard, de la Fraternité Saint-Pierre, l’abbé Roch Perrel, de l’Institut du Bon Pasteur, des Dominicaines du Saint-Esprit, des religieuses de Saint-Aignan et Arquenay, un Père de la Côtellerie…

(Photos à gauche : Les Pères jubilaires les RR. PP. Raymond-Marie Puybaraud, Dominique-Marie de Saint-Laumer (Prieur) et Bernard-Marie Laisné).

Avant l’homélie, Mgr Descourtieux, représentant la commission Ecclesia Dei, a lu un message de Mgr Di Noia, qui était vice président de la Commission jusqu’à il y a quelques semaines. Le Père de Blignières a donné une belle homélie sur l’action de grâce : « Dire merci est pour nous autres, êtres humains, un besoin vital. C’est renaître avec nos principes d’être ; c’est nous dilater au contact de l’amour qui nous a gratifiés ; c’est faire une chose belle dans l’action de grâces. » 

DSC04104

Les frères et Pères de la Fraternité Saint-Vincent Ferrier

DSC04139

DSC04111

R.P Louis-Marie de Blignières et Dom Dupont, Père Abbé de l’Abbaye Saint-Pierre de Solesmes.

Après un déjeuner amical dans le cloître, le Père Louis-Marie de Blignières a rappelé les circonstances de la fondation et rendu hommage aux nombreuses personnes qui ont contribué à la Fondation mais aussi au cheminement de la Fraternité vers sa reconnaissance canonique en 1988.

Les Pères Jubilaires ont ensuite évoqué des souvenirs de leur ministère, qui montre la vitalité apostolique de la communauté. Le Père de Saint-Laumer a conclu en évoquant le lancement de la construction de la nouvelle église conventuelle. Il a également rappelé que le Couvent Saint-Thomas d’Aquin constituait la Maison Mère de la Fraternité Saint-Vincent Ferrier et le noviciat d’où la nécessité de construire, et qu’un jour, si Dieu veut, la Fraternité pourrait fonder un autre couvent.

 

 

 DSC04155

Les familles et amis de la Fraternité ont pu visiter certaines parties du couvent

  

N’hésitez pas à visiter le nouveau site internet de la Fraternité Saint-Vincent Ferrier

 

1 comment

  1. Pingback: Une église pour la Fraternité Saint-Vincent Ferrier | Riposte-catholique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *