Demain dans La Croix, les tradis à la fête…

Download PDF
Dans son numéro de demain, le quotidien La Croix sort deux pages consacrées à la Fraternité Saint-Pie X, au rapport avec Rome, à la réaction des
évêques français devant l’application du Motu proprio.
Le correspondant de La Croix à Rome signe un article qui relève de la pièce d’anthologie. Il montre des évêques français accueillants pour les traditionalistes, alors que certains
groupes se montrent vraiment très méchants. L’attachement à la forme extraordinaire et la contestation des décisions épiscopales quand elles manifestent un refus d’application du Motu Proprio
relèvent du « relativisme moderne ». Le journaliste, en écho des propos épiscopaux, ressort l’antienne maurassienne, Maurras étant considéré comme le maître à penser des
traditionalistes. Mais les évêques, sur ce sujet, émettent une plainte : « 
« Maurras est peu connu au
Vatican… ». On se demande pour notre part ce que les évêques ont lu de Maurras. Toujours selon notre correspondant, les évêques français sont nommés par le
pape et sont en communion avec lui. Donc s’opposer aux évêques revient à s’opposer au Pape. La aussi une vieille antienne. Avec cette cerise néo-gallicane sur le gâteau épiscopale : les
évêques
 « rappellent que le pape célèbre lui-même tous les jours, en communion avec les évêques du monde entier, selon le rite de
Paul VI.
 » C’est désormais le pape qui est en communion avec les évêques…