Le Concile en question

Download PDF

Du 16 au 18 décembre prochain, les Franciscains de l’Immaculée organisent un colloque d’études à Rome sur le Concile Vatican II, à l’Institut « Maria S.S. Bambina » (Via Paolo VI, 21).

S’appuyant sur l’historique discours du Pape du 22 décembre 2005 sur les deux herméneutiques concernant le Concile Vatican II, les Franciscains de l’Immaculée entendent examiner Vatican II, sa nature et son but. Il s’agit d’étudier cette radicale nouveauté qui a voulu que pour le première fois un concile ne proclame ni nouveaux dogmes ni enseignements définitifs, ni condamnations, mais se donne une visée purement pastorale.

Signalons que la version italienne de l’agence Zenit, sous le titre « IL VATICANO II, UN CONCILIO “RIVOLUZIONARIO”? » a publié un article du père Serafino M. Lanzetta, prêtre profès de l’Institut des Franciscains de l’Immaculée et curé de l’Église Saint-Sauveur à Ognissanti (Florence) depuis 2004. Celui-ci enseigne la théologie dogmatique à l’Institut Théologique « Immaculée Médiatrice » (Cassino – Frosinone). Depuis 2006, il est directeur de la revue théologique Fides Catholica. Il collabore avec diverses revues à caractère culturel et théologique et a dirigé la réalisation de deux colloques théologiques au Cénacle del Ghirlandaio, à Florence, ainsi que les publications relatives. Un texte qui n’a pas été repris par la version française du site.

Notons que Mgr Velasis de Paolis déjà évoqué sur ce blog à propos de la récente ordination diaconale au sein des Franciscains de l’Immaculée conclura ce colloque où interviendront notamment Mgr Gherardini, le professeur Roberto de Mattei, Yves Chiron, Mgr Schneider, Mgr Marchetto, Mgr Nicolas Bux, plusieurs membres des Franciscains de l’Immaculée, d’universités pontificales et de la curie.

1 comment

  1. Virginie Delcourt

    Quelle drôle d’idée d’inviter Mgr Marchetto! C’est le meilleur homme du monde, sympathique et tout et tout, mais pour ce qui est de Vatican II, on ne peut pas attendre de lui autre chose que la thèse exposée dans son livre ““Il Concilio Ecumenico Vaticano II. Contrappunto per la sua storia”, qui revient à exonérer a priori Vatican II de toute responsabilité. Ce n’est guère sérieux.
    Heureusement que Mgr Bux, le prof. de Mattei et Mgr Gherardini seront là. Avec eux, on peut s’attendre à des analyses exigeantes, pour faire avance le schmilblik.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *