Le nouvel évêque d’Ivrea et la Messe traditionnelle

Download PDF

 

À peine installé dans son diocèse d’Ivrea, Mgr Edoardo Cerrato, précédemment procureur général des Oratoriens de Saint-Philippe Néri, témoigne de sa fidélité au Saint Père et de son ouverture à l’égard de la messe traditionnelle : le 11 janvier prochain, il assistera en effet à une messe célébrée selon la forme extraordinaire du rite romain dans l’église de Rivarolo Canavese, commune située au pied du massif du Grand Paradis (Piémont). Cette messe sera célébrée par le très actif promoteur du motu proprio Summorum Pontificum qu’est don Nicola Bux dans le cadre d’une soirée intitulée « Les droits de Dieu et la liturgie catholique ». Au cours de la soirée, don Bux introduira une conférence de Daniele Nigro, jeune auteur d’un livre récemment publié en Italie et intitulé Les droits de Dieu : la liturgie après Vatican II. Cet ouvrage, préfacé par le cardinal Raymond Burke, se penche, d’un point de vue canonique, sur l’échec de la réforme liturgique conciliaire et l’installation d’une culture de l’abus liturgique qu’aucune instruction romaine ne semble pouvoir corriger. Signalons que, lors de son mandat à la tête des Oratoriens, Mgr Cerrato a présidé à l’ouverture de deux des trois oratoires de France : à Dijon en 2011 et à Hyères en 2012 (le troisième oratoire étant à Nancy).

Mgr Cerrato, assis, au côté du cardinal Bertone le 8 septembre 2012 lors de son ordination épiscopale à Rome.

Mgr Cerrato, assis, au côté du cardinal Bertone le 8 septembre 2012 lors de son ordination épiscopale à Rome.

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *