Mgr Rey veut calmer le jeu

Download PDF





Quand verrons-nous, au-delà des paroles officielles et des communiqués,  Mgr de Langres et Mgr de Paris au sortir d’une ordination selon le rite
traditionnel, qui montrera leur accord total avec l’action d’un Mgr Rey ?



Sur son blog Perepiscopus, Maximilien
Bernard fait mention de propos de Mgr Rey tenus sur RCF Méditerranée et précisant qu’il n’y a pas de différends entre lui et Mgr de Langres. Mgr Rey déclare
également qu’il est pleinement d’accord avec l’archevêque de Paris en ce qui concerne le rôle des « communautés nouvelles ». On aimerait bien sûr le croire, même si cette déclaration
ressemble fort à une tentative de dernière minute pour remettre du plâtre sur le mur fissuré de l’entente cordiale de façade au sein de la Conférence épiscopale.

Je me permets de m’associer aux propositions de Maximilien Bernard :

Concernant Mgr de Langres : « nous suggérons filialement à Mgr Gueneley, afin de lever tout doute, d’organiser généreusement la célébration de la
forme extraordinaire dans son diocèse. »

Concernant Mgr de Paris : « Il reste donc à Mgr Vingt-Trois d’accueillir généreusement et avec amour les nouvelles réalités, comme notamment
l’Institut du Bon Pasteur, qui habite depuis plusieurs années un tout petit local (le Centre Saint Paul) dans le 2e arrondissement de Paris. 
» Ajoutons même qu’il pourrait accueillir la
Fraternité Saint-Pierre, l’Institut du Christ-Roi et laisser ses curés choisir par eux-mêmes de célébrer la forme extraordinaire.