Scoutisme et liturgie : les Europa Scouts

Download PDF

Image-8.png

 

Nous avons déjà évoqué le scoutisme sur ce blog, et notamment dans son rapport avec la messe traditionnelle. Plusieurs associations de scoutisme vivent de cette
liturgie et parmi celles-ci, le mouvement des Europa-Scouts est certainement l’une des associations qui connaît le plus important
développement.

Même si l’association se revendique des Europa-Scouts de Frédéric Von Perko, elle trouve davantage ses origines dans l’association des Guides et Scouts d’Europe.
Sur le site de l’association, on peut lire : « En France, c’est une dizaine d’année plus tard, en 1962, que l’association des scouts Bleimor avec à sa tête Pierre Géraud, dit
Géraud-Keraod, adhère aux Europa Scouts de Vienne. L’année suivante la Fédération du Scoutisme européen est créée. Lors du dépôt des statuts à la préfecture, le nom des Europa Scouts est joint à
celui des Scouts d’Europe.

Pendant les remises en cause du scoutisme pendant les années 1960 et 1970, l’association maintient le cap d’un scoutisme fidèle à la méthode de BP et du Père
Sevin. En particulier la mixité n’est pas mise en place en son sein. Elle refuse également l’éclatement de la branche éclaireurs comme l’ont fait les Scouts de France avec la réforme pionniers
rangers.

Pendant 25 ans l’appellation Europa Scouts va s’effacer derrière celle de Scouts d’Europe jusqu’en 1987 ou une nouvelle association est créée portant le nom
Europa Scouts. Pierre Geraud est le président de la nouvelle association.
 »

 

Pierre Géraud était pour sa part plutôt opposé à la tradition liturgique tridentine. C’est surtout à la suite des difficultés rencontrées au sein des Guides et
Scouts d’Europe par des groupes « tridentins » que les actuels Europa-Scouts ont pris ce virage liturgique, pour choisir depuis la fin des années 1990 cette spécificité traditionnelle.

En son article 6 le Directoire religieux précise : « Les Europa Scouts sont attachés à la forme extraordinaire du rite romain et à un enseignement
structuré de la foi. C’est dans ce cadre que, par la méthode scoute, les Europa Scouts exercent leur mission d’éducation et d’évangélisation, en se plaçant au coeur de l’Église catholique. Les
Europa Scouts attachent une importance particulière à ce que les prêtres qui exercent leur ministère au sein des différentes unités le fassent dans l’esprit des Motu proprio Ecclesia Dei et
Summorum Pontificum ; et à ce que, lors des activités, la liturgie soit célébrée selon la forme extraordinaire du rite romain, par un prêtre en communion avec l’Église hiérarchique. Cet
attachement n’est pas exclusif vis-à-vis des autres formes liturgiques approuvées par l’Église, auxquelles les unités pourraient assister si des circonstances exceptionnelles le
justifiaient.
 »

 

La revue du mouvement, Europa Scouts, dans sa rubrique « Repères » présente les communautés religieuses qui aident le mouvement. Dans le dernier numéro
(juin 2010), deux pages évoquent la Fraternité Saint-Thomas-Becket. Étrangement, pas un mot sur la spécificité liturgique du mouvement, ni sur la position précise de cette fraternité à ce
sujet.