Un petit regard sur la Fraternité Saint-Thomas Becket

Download PDF

Saint-André de Saint-Maurice (94410), dans la région parisienne, est une paroisse qui comprend les formes ordinaire et extraordinaire du rite romain. Elle a la particularité d’être desservie aujourd’hui par Fraternité Saint-Thomas Becket (FSTB), encore peu connue. Notons que cette paroisse a également une autre particularité, celle d’avoir dans ses rangs plusieurs journalistes chrétiens venant de Présent, Famille Chrétienne et l’Homme Nouveau.

Sur le site de la paroisse (ICI), on peut lire une présentation de cette fraternité dont voici, réunis ensemble, plusieurs extraits :

La FSTB est actuellement implantée dans divers diocèses. La maison-mère se trouve à Chaumont-sur-Loire, en Loir et Cher ; dans le même département, trois prêtres résident à Lamotte-Beuvron. Outre trois autres prêtres à Ollioules, près de Toulon, deux prêtres à Saint Maurice dans la région parisienne, la Fraternité compte également une maison à Namur, en Belgique, où elle a reçu de Mgr Léonard son investiture canonique.

La Fraternité Saint Thomas Becket est pour ainsi dire née dans, avec et par le scoutisme. A Nantes, aumônier d’une Troupe de scouts, l’abbé Jean-Pierre Gac va grouper autour de lui quelques jeunes désireux de se consacrer au service du Christ et des jeunes.

Petit à petit, va ainsi naître la Fraternité. Dès l’origine, elle s’occupera de scouts, fondant même son propre mouvement : les Scouts Don Bosco. Le scoutisme est en effet à l’heure actuelle une des meilleures écoles de vie. Par l’apprentissage de l’effort, du don de soi, de la persévérance et de la pureté, il fait de l’adolescent un homme responsable et libre, prêt à affronter un monde redoutable.

Mais le scoutisme n’absorbe pas toute l’activité de la FSTB : les retraites sont aussi un puissant moyen d’évangélisation, particulièrement adapté à notre époque bruyante, rapide et superficielle. Aussi la Fraternité les propose-t-elle à toutes les tranches d’âges : enfants, adolescents, adultes, avec des formules adaptées. Conscients de la difficulté à se maintenir à niveau spirituellement sans le recours fréquent à la retraite, les prêtres de la FSTB s’y dévouent inlassablement, grâce, pour les adultes, à l’inestimable et éprouvée méthode de saint Ignace. Quelques jours de retraite sont essentiels au cours d’une année, pour prendre du recul, refaire ses forces spirituelles et entendre la voix du Seigneur dans nos âmes.

Plus d’informations sur ce site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *