Universæ Ecclesiæ, un nouvel indice…

Download PDF

La rédaction de SPO ne compte aucun lecteur dans le marc de café, aruspice ou devin. Notre travail est d’informer et de rendre compte des informations que nous pouvons glaner de-ci de-là…

Vous avez pu lire ici même hier que notre rédaction compte quelque improbable connaisseur de baseball… Ce qui vous a valu de profiter d’une demie information que nous avons décryptée à partir d’une phrase sibylline de l’abbé John Zuhlsdorf. Ce dernier en a dit un tout petit peu plus sur Universæ Ecclesiæ – qu’il a lue –, toujours hier mais en fin de journée, un détail, si l’on veut, que l’on découvre ce matin.

L’abbé Zuhlsdorf, comme le savent ceux qui le lisent, mène une bataille intransigeante contre l’hebdomadaire américain National Catholic Reporter qui se dit « indépendant » et qui l’est, en effet, vis-à-vis de la doctrine catholique. C’est vraiment le rendez-vous hebdomadaire des dissidents et des francs hérétiques. L’abbé Z. a d’ailleurs joliment rebaptisé ce journal de Fishwrap (papier journal pour emballer le poisson). Il écrivait donc hier au soir :

« (…) je pense que Fishwrap n’a fait aucune mention – en tout cas je n’ai rien vu – de l’Instruction sur Summorum Pontificum. Ils finiront par y venir. Je fais le pronostic qu’ils diront que cette Instruction n’a pas d’intérêt, que ce n’est pas une grande affaire et qu’elle n’est destinée qu’à quelques troglodytes acariâtres, bla, bla, bla. Je répondrai en disant que si elle [l’Instruction] n’est pas un tremblement de terre [earthquake], elle est à coup sûr un grondement [grumble qui a deux sens en anglais : au propre, grondement (le grondement de l’orage), au figuré, semonce, réprimande, admonestation…]. Et cela veut dire que, entre autres choses, que le temps des critiques [développées pendant] la période de trois ans d’observation du Motu Proprio, où ils avaient placé tous leurs espoirs, est terminéééééé [overrrrr]. Summorum Pontificum est là et pour durer, et n’est pas affaibli » (it twas not weakened, par l’Instruction s’entend…).

Cela vous est transmis, comme on dit, « pour votre information ». Nous en saurons beaucoup plus dès demain. À midi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *