Un nouvel ordinaire de la messe

Download PDF



Bien connu pour avoir diffusé en France pendant
des années – les années de plomb de l’immédiat après-concile – le seul ordinaire de la messe Paul VI latin-français, les éditions Téqui proposent aussi désormais un ordinaire de la messe –
dans le même format – pour le rite romain traditionnel.

Au demeurant, c’est dès avril 2008 que les éditions Téqui mettaient à la disposition des fidèles un tel ordinaire. Mais désormais c’est une nouvelle édition
qu’offre l’éditeur catholique.  À l’ordinaire de la messe, de l’ensemble des préfaces, aux Kyriale les plus utilisés, aux quelques chants caractéristiques des différents temps liturgiques
(tout cela en encre noir) ainsi qu’aux rubriques essentielles de la messe solennelle et de la messe chantée (en encre rouge) déjà présents dans l’édition de 2008, il a ajouté les textes de la
messe de mariage ainsi que les textes de la messe de funérailles. De la même façon, les partitions en fin d’ouvrage ont été complétées.

Cet ordinaire reprend la préface de l’édition précédente, signée du Cardinal Castrillon Hoyos, alors président de la commission pontificale Ecclesia Dei. Dans ce
texte, celui-ci souhaite « que beaucoup de fidèles puissent ressourcer ainsi leur vie spirituelle avec des textes liturgiques, qui remontent en grande partie à Saint Grégoire-le-Grand et
qui ont contribué à former tant de saints au cours de l’histoire de l’Église.
»

Le  Nihil obstat a été donné par l’archevêché de Paris en date du 8 février 2008. La présentation de l’ordinaire est signée de l’abbé Philippe
Laurensou. L’éditeur précise bien que la traduction des textes n’est pas une traduction « liturgique » et qu’elle vise seulement « à une bonne compréhension ». Le texte latin
de base est celui du Missale Romanum.

Enfin, l’éditeur ajoute cette précision : « En modifiant les tournures désuètes et en remplaçant les mots inusités de nos jours, nous avons pris, pour les
textes scripturaires, la traduction du Nouveau Testament sur la Vulgate, approuvée par l’archevêque de Cambrai en 1665 ; pour la messe de mariage, la messe de funérailles et l’absoute, nous avons
consulté, sans l’adopter en son entier, la traduction de deux missels du milieu du XIXe siècle. »

Cet ordinaire est composé de 272 pages pour un prix de 20€. On peut le commander
ICI
.