Un WE peu ordinaire…

Download PDF



Le WE du 17 et 18
octobre prochain sera un moment important pour ceux qui sont attachés à la forme extraordinaire du rite romain. À Lisieux, le samedi 17 octobre, l’Institut du Christ Roi Souverain Prêtre sera en pèlerinage, accompagné de ses séminaristes. Une messe
pontificale sera célébrée en la cathédrale de Lisieux par Mgr Fisichella, (photo) recteur de l’Université pontificale du Latran et Président de l’Académie pontificale pour la vie.

À Rome, comme nous l’avons déjà annoncé, Monseigneur Raymond Leo Burke, Préfet du Suprême Tribunal de la Signature
Apostolique, célébrera la messe selon le rite romain traditionnel le dimanche 18 octobre, en la Basilique Patriarcale de Saint -ierre du Vatican (Chapelle de l’Adoration Eucharistique). 
Cette messe, à Saint-Pierre de Rome, est attendue par tous et notamment par les observateurs les plus attentifs de l’orientation de l’actuel pontificat dans l’effort pour retrouver le sens de la
liturgie et du rôle joué par le rite romain traditionnel dans cet effort. Enfin, cette célébration marquera la fin du deuxième congrès sur Summorum pontificum qui se tient à Rome du 16 au 18 octobre
prochain. 





Mgr Burke est un ami très proche de l’Institut du Christ Roi Souverain Prêtre. Le 2 juillet dernier, il a ordonné de
nouveaux prêtres pour cet institut. Début septembre, il a participé au chapitre général de l’Institut du Christ Roi, en célébrant la messe le 3 septembre puis en prononçant une conférence devant
l’ensemble du chapitre (photo ci-dessus).

Mgr Fisichella, qui a été au centre de vives polémiques lors de l’affaire de l’avortement d’une jeune brésilienne, est aussi
un proche de l’Institut du Christ Roi. Outre sa participation au pèlerinage de Lisieux, c’est lui qui a conféré le Sacrement de l’Ordre à deux diacres de cet Institut, le 29 septembre dernier, en
la fête de saint Michel Archange, en l’Eglise Santi Michele e Gaetano de Florence.

Le rite romain traditionnel reçoit toujours plus d’encouragements de la part de personnalités romaines en activité et qui
osent s’engager toujours plus pour le soutenir publiquement.