Des nouvelles de l’Institut du Christ Roi

Download PDF

A l’occasion des 10 ans du Motu Proprio Summorum Pontificum, l’Homme Nouveau a consacré un article à l’Institut du Christ Roi et à son développement.

L’Institut du Christ Roi Souverain Prêtre (ICRSP) que vous dirigez a eu la grâce de plusieurs ordinations cette année encore. Les vocations ne se tarissent donc pas ?

Notre Institut a effectivement depuis plusieurs années la grâce de nombreuses ordinations sacerdotales, 29 depuis 2015 dont 6 cette année. Nos maintenant 106 chanoines exercent leur ministère sur trois continents, dans treize pays. C’est S.E.R. le Cardinal Burke qui cette année encore nous a fait l’honneur de venir ordonner nos prêtres, tandis que S.Exc.R. Mgr Pozzo, secrétaire de la Commission Pontificale Ecclesia Dei est venu ordonner 13 diacres et sous-diacres pour notre Institut.
Ces vocations viennent du monde entier, en particulier d’Europe et de France. Notre maison de formation, le séminaire international Saint-Philippe-Néri de Gricigliano, situé à côté de Florence en Italie, s’apprête à recevoir en septembre 2017 plus de 20 nouveaux séminaristes en première année de formation. A ceux-là s’ajoutent une quinzaine de jeunes hommes qui vont passer une année de discernement dans nos maisons aux Etats-Unis, en Angleterre, en Allemagne, en Italie, en France.
Au total, c’est une centaine de vocations que nous accueillons actuellement pour les former au sacerdoce, dont 9 diacres.

Notre Institut compte également des oblats, c’est à dire de jeunes hommes qui se sentent destinés à se consacrer au sacerdoce de Jésus Christ Souverain Prêtre par une vie de prière liturgique avec nos chanoines, et par le service rendu au ministère sacerdotal dans notre Institut, sans avoir vocation à devenir prêtres. Ils sont actuellement une dizaine dans notre Institut, et autant en formation dans nos différentes maisons. Ils représentent 10% de nos membres, ce qui est une part importante et souvent méconnue de notre Institut ; leur aide est pourtant précieuse dans nos apostolats ; grâce à Dieu, leur nombre aussi est en croissance.

Je n’oublie pas nos soeurs Adoratrices, qui elles aussi attirent de nombreuses vocations, probablement cinq ou six nouvelles postulantes entreront dans les mois qui viennent. Cette branche féminine de notre Institut, présente dans trois pays, compte maintenant près de quarante religieuses. Elles apportent une grande aide à nos prêtres, d’abord dans la prière à leurs intentions, mais aussi en participant à divers labeurs apostoliques.

L’Institut annoncera lors de son chapitre général à la fin du mois d’août l’ouverture de plusieurs nouveaux apostolats en France, aux Etats-Unis, Angleterre…

1 comment

  1. Pauvre pécheur que je suis

    Nous avons besoin d’ouvriers et d’ouvrières et merci à Dieu de nous accorder, espérons-le, de bons ouvriers pour établir une saine justice à l’interne comme à l’externe ! + + +

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *