Précisions à propos des messes célébrées par des évêques

Download PDF

Le site de la Cappella Gregoriana Sanctae Caecilia olim Xicatunensis relaye une lettre de la Commission Ecclesia Dei concernant les messes chantées dans la forme extraordinaire par des évêques :

Nous avons reçu la réponse (datée du 14 juin 2017) il y a deux semaines. La Commission Pontificale Ecclesia Dei précise que les livres à utiliser pour la forme extraordinaire, selon Summorum Pontificum, sont ceux en vigueur en 1962. En 1962, un évêque avait la possibilité de célébrer une Messe pontificale basse ou une messe pontificale solennelle. La possibilité de célébrer une messe chantée (sans ministres sacrés) a été ouverte seulement aux évêques par le décret Inter Œcumenici, délivré par la Sacrée Congrégation des Rites, datée du 26 septembre 1964. Universæ Ecclesiæ, sur la discipline liturgique, précise que, « en raison de son caractère de droit spécial, le Motu Proprio Summorum Pontificum déroge à ces dispositions de la Loi, liée aux Rites sacrés, promulguées depuis 1962 et incompatibles avec les rubriques des livres liturgiques en vigueur en 1962 ». En conséquence, le décret Inter Œcumenici n’est pas applicable à la forme extraordinaire.

En résumé, un évêque peut donc célébrer une messe basse ou une messe solennelle, mais pas de messes chantées.

Il faut souligner que nous déplorons les changements fondamentaux du missel de 1969… mais aussi les trop nombreuses initiatives ‘personnelles’ du célébrant. Il en va de même pour le missel de 1962 où les prêtres doivent se tenir au Missel tel qu’il a été donné par le Saint-Siège sans prendre justement ‘d’initiatives personnelles’ tant dans leur habitude pastorale que dans des évènements plus rares (messes pontificales par exemple).

2 comments

    • Mea culpa… notre traduction a été validée un peu rapidement. Nous avons fait quelques corrections dessus.
      Concrètement, un prêtre peut célébrer une messe solennelle (avec diacre et sous-diacre), une messe chantée ou une messe basse. Un évêque ne peut célébrer qu’une messe pontificale basse ou qu’une messe pontifical solennelle pour rester dans la lettre et l’esprit du Motu Proprio.
      SP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *