L’horreur : un fœtus démembré découvert sur le parking d’un avortoir d’El Paso

Download PDF

Le groupe des 40 Days for Life d’El Paso (Texas) s’est rendu le soir du Vendredi Saint pour prier devant la Women’s Reproductive “Clinic”, c’est-à-dire l’avortoir de la ville. En arrivant sur les lieux, un voisin de l’avortoir les informa qu’il avait trouvé grâce à son chien, la veille au soir, les restes démembrés d’un fœtus âgé de 9 à 12 semaines  sur le parking de l’avortoir – fœtus avorté, selon les spécialistes, par la méthode dite de l’aspiration. Il plaça jeudi soir ces restes dans un sac de plastique noir, le disposa à côté de la poubelle de la clinique, sac qu’il confia aux militants pro-vie des 40 Days for Life lors de leur arrivée sur place vendredi. Les militants pro-vie lui ont immédiatement donné le nom de « bébé Joseph Thomas ». La police fut alertée mais sa position c’est que comme il n’y a pas homicide, l’affaire ne relève pas de ses compétences mais de celles du département de la santé publique d’El Paso. La clinique nie toute responsabilité. Les membres de la vigile prirent des photos des petits membres du fœtus à côté d’une pièce de 10 cents (voir la photo horrible). L’évêque d’El Paso, Mgr Armando X. Ochoa, arrivé sur les lieux de la macabre découverte, sollicita qu’on lui remette ces dépouilles pour procéder à leur inhumation, ce qui lui fut refusé par la police. La directrice de House of Crisis, une institution catholique spécialisée dans l’aide aux femmes enceintes, Nydia Correa, devrait rencontrer cette semaine l’évêque pour envisager la possibilité d’organiser un service religieux.

 

4 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *