À la veille de l’arrivée du pape les anti-catholiques se déchaînent

Download PDF
Élevé dans la religion catholique par son père d’origine irlandaise, mais juif par sa mère selon les canons hébraïques, Bill
(William) Maher, né en 1956, est sans doute ce qu’on fait de plus haineusement anti-catholique dans le monde du “show business” américain. Ce comédien occasionnel dont la notoriété
– qui n’est pas petite – est essentiellement due à la télévision est très connu pour la nouvelle émission qu’il dirige chaque semaine sur HBO depuis 2003 : « Real Time with Bill Maher
»
. HBO (Home Box Office) est une chaîne de télévision à péage, lancée dès 1972, et qui appartient à Time Warner. Il se dit “libertarien” – la dépénalisation de la
marijuana l’intéressant beaucoup – mais est en fait un homme de centre-gauche, soutenant avec les “libéraux” américains les “droits” à l’avortement ou à l’euthanasie, ce qui ne l’empêche pas
d’être administrateur de l’équivalent américain de la Société protectrice des animaux… Dans le grand débat entre « pro-life » et « pro-choice », Maher se déclare tout simplement « pro-death
»
. C’est tout dire.
Il est dans le collimateur de la Catholic League depuis des années, et non sans raison car Maher n’avait pas craint de déclarer en 2002 : « J’ai haï l’Église catholique bien avant tout
le monde »
– c’est cette année-là qu’éclata le scandale des prêtres dit “pédophiles” : une “pédophilie” alléguée qu’il dénonce chez les prêtres catholiques, mais une pé



dophilie qu’il admet quand elle est pratiquée par Michael Jackson
L’arrivée demain aux États-Unis de Benoît XVI, ne devait pas manquer d’exciter la haine anti-catholique de Bill Maher. Les abonnés à HBO ont pu en constater un nouvel exemple
le 11 avril dernier, exemple que dénonce Bill Donohue de la Catholic League dans un communiqué daté de ce jour, et dont voici la traduction :

« Dans son émission du 11 avril sur HBO, “Real Time with Bill Maher”, le comédien s’est livré à une attaque en règle contre le pape Benoît XVI et l’Église catholique. Si vous
souhaitez une transcription complète, voici le lien :
catholicleague.org/maher.php
Voici la réplique de Bill Donohue.
Maher continue à être obsédé par l’Église catholique mais comme cette fois-ci il n’a rien à mettre sous son gourdin, il invente littéralement. Parmi ses mensonges, voici l’une de ses
déclarations : “ Quand le… quand le pape actuel était dans son précédent boulot au Vatican – le Dick Cheney de Jean-Paul II – il écrivit une lettre pour demander à tous les évêques
catholiques de ne rien dire sur les abus sexuels de mineurs jusqu’à ce que la date de prescription soit passée”.
Le même mensonge fut émis par une bigote ex-catholique furieuse, Rosie O’Donnell. Ce qui est vrai c’est qu’avant d’être élu pape, le cardinal Joseph Ratzinger n’avait absolument
rien à voir avec le traitement de l’affaire des abus sexuels et ce jusqu’en 2002, puisque le scandale n’explosa qu’en janvier de cette année-là. Et il n’a évidemment jamais conseillé aux évêques
de taire les abus sexuels : c’est un énorme mensonge. En vérité, une semaine avant la mort de Jean-Paul II, il évoqua ce scandale en déclarant : “Que de souillures dans l’Église, et
particulièrement parmi ceux qui, dans le sacerdoce, devraient lui appartenir totalement !”
[Chemin de Croix du Colisée, 2005].
Maher ment encore quand il dit que le pape “a été un Nazi”. Comme tous les jeunes gens dans l’Allemagne de ce temps, il fut requis dans une association de la jeunesse allemande (dont il
s’échappa dès qu’il le put). Aucun responsable juif n’a nié cette réalité et n’a cherché à étiqueter le pape comme un nazi. Mais Maher l’a fait.
En 2005, après que je me sois plaint d’un autre débordement de bigoterie, Richard Plepler de HBO m’a déclaré : “On est dans un pays libre, et les gens sont libres de dire des
bêtises – même sur HBO”. L’an passé, après une autre agression, Jeff Cusson (au nom de Richard Parsons, directeur général de HBO) m’a dit que les remarques
anti-catholiques de Maher relevaient de la “liberté créatrice”.
Et bien, mes amis, moi je dis que personne n’a la liberté de diffamer une autre personne ».

1 comment

  1. Leo

    L’antichristianisme ne concerne donc pas que la vieille Europe… Le discours moral, ses exigences, du christianisme ne permet pas à nos contemporains de s’assoupir dans leurs pratiques edonistes…