Chicago : une Croix de 6 m élevée en centre-ville pour le Vendredi-Saint

Download PDF
Décidément, nos frères catholiques Américains ne manquent ni d’audace ni de savoir-faire !
Ils viennent de faire accepter par la Mairie de Chicago l’érection d’une Croix d’ébène de 19 pieds de haut – soit environ 6 m – en plein cœur de la métropole de l’Illinois : la Daley Plaza, la place piétonnière la plus fréquentée par les Chicagoans. Pourtant, l’affaire était mal engagée…
Fin novembre dernier, la German American Chamber of Commerce de Chicago organisait, comme chaque année, son très populaire Christkindlmarket – un Marché de Noël – sur la Daley Plaza. Elle souhaita profiter de cette manifestation très appréciée pour
faire la promotion du film The Nativity Story (La Nativité) qui devait sortir dans les salles américaines le 1er
décembre, au moyen d’un grand panneau publicitaire financé par le producteur New Line Cinema. Le Cabinet du Maire démocrate Richard M. Daley [1] s’y opposa. Jim Law, directeur du Cabinet du Maire déclara à l‘Associated Press : « Notre principe c’est que cette publicité très visible pourrait être offensante pour les personnes très nombreuses et de foi différente qui
viennent profiter de ce marché ». On entendit même un fonctionnaire de gauche de la Mairie, travaillant au département « événements spéciaux » du Cabinet du Maire, s’exclamer : « Bah Humbug [2] to Christmas », autrement dit : « Ras le bol de Noël ». La réaction des chrétiens fut si immédiate et si vive que la Mairie fit marche arrière et
transigea : en échange du retrait du financement de New Line Cinema, on put non seulement voir le grand panneau publicitaire mais assister, en plein air, à
la projection de la bande-annonce du film…
Quand le projet d’érection d’une grande Croix pour le Vendredi-Saint fut présenté à la Mairie, la réponse fut négative, ce symbole chrétien étant susceptible d’être « offensant » pour ceux qui ne
sont pas chrétiens – une minorité, soit dit en passant, à Chicago… Grossière erreur ! Car l’un des initiateurs de ce projet n’était autre que l’avocat Thomas
Brejcha
. Ce juriste catholique est le président de la Thomas More Society (Pro-Life Law Center) [3] de
Chicago, une association créée en 1999 pour aider juridiquement les militants pro-Vie. Son argument est doublement simple : 1°) l’affaire du Christkindlmarket constitue un « précédent » ; 2°) la Mairie ne s’est jamais opposée à ce que des manifestations politiques se déroulent sur la Daley Plaza, or les opinions, politiques ou religieuses, doivent pourvoir s’exprimer dans tout lieu public (cf. Premier Amendement), si les opinions politiques
peuvent s’exprimer sur la Daley Plaza, alors les opinions religieuses le doivent aussi…
Mercredi-Saint, la Mairie se rangeait à cet avis. La Croix a été érigée ce matin et y demeurera jusqu’au dimanche de Pâques !
C’est donc depuis cette Croix qu’est partie, ce matin à 9 h 30 locales, la grande procession du Chemin de Croix du Vendredi-Saint organisée par Communion et
Libération
de Chicago, depuis la Daley Plaza jusqu’à la Holy Name Cathedral de Chicago, avec la
bénédiction du cardinal-archevêque Francis George, o.m.i., et la présence d’un évêque-auxiliaire de Chicago, Mgr Thomas
Paprocki

[1] Richard M. Daley, maire de Chicago depuis 1989, est le fils de Richard J. Daley, démocrate et
catholique, qui occupa cette même fonction élective de 1955 à 1976. C’est en sa mémoire que la Daley Plaza a été baptisée de son nom.
[2] C’est une expression qu’on trouve dans A Christmas Carol (Un conte de Noël) de Charles Dickens. Elle est utilisée par le personnage Scrooge pour exprimer sa détestation de cette Fête.
[3] http://www.thomasmoresociety.org

Nota Bene : à la droite de cet article vous trouverez une case
surmontée de la mention « Newsletter ». En y inscrivant votre courriel, vous me permettrez de vous signaler mes nouveaux articles au fur et à mesure de leur mise en ligne. C’est un service
gratuit et qui, évidemment, ne vous engage à rien…