St. Louis : des crucifix à l’encan…

Download PDF

Les Franciscan Sisters of Mary de St. Louis (Missouri) ferment leur maison mère, le couvent St. Mary of the Angels de Richmond Heights (Missouri) qu’elles occupaient depuis 80 ans. Vocations en chute libre depuis des années, petit nombre de religieuses et augmentation sensible de leur âge moyen, incapacité financière d’entretenir les énormes bâtiments conventuels (12 000 m2)… Les causes habituelles de la fermeture de telles maisons religieuses. Le couvent de St. Louis avait compté jusqu’à 250 religieuses à la grande époque. Par vagues successives, les religieuses ont commencé a quitter le couvent, qui pour se loger privativement ( !), qui pour entrer en maisons pour personnes âgées… Il reste encore une quarantaine de religieuses qui attendent qu’une nouvelle et modeste maison soit prête, pour le quitter définitivement. En attendant, il faut tout vider et tout vendre à l’encan. Ce qui sera fait au cours de deux ventes aux enchères les 14 et 21 mai : des centaines de crucifix, certains anciens, des Bibles du XIXe siècle, des peintures (dont une huile représentant la fondatrice allemande de la congrégation…), des statues de la Vierge Marie, de l’Enfant-Jésus de Prague, de saint François, des meubles, etc., etc. La seule chose dont les religieuses n’auront pas à se débarrasser, ce sont leurs habits religieux. Il y a bien longtemps qu’elles n’en portent plus. Et si ceci expliquait cela ?

 

2 comments

  1. soha

    des communautés se créent “privativement”… religieux en appartement dès le départ, ai-je cru comprendre.
    Comme certains évêques favorisent désormais les “communautés de base” en lieu et place de paroisse (nécessité fait loi) … Communautés de base qui étaient vues comme révolutionnaires même par les conciliaires des années 60 ! Quel progrès depuis !!
    l’habit, oui, mais le “vêtement spirituel” surtout . “revêtez-vous de Jésus Christ” (donc , en attendant la Gloire, de sa Croix).mais “on” a évacué Sa Croix( comme le mal, le péché, la souffrance, la mort …c’est l”optimisme “conciliaire”..plus de condamnation, le “dialogue”…intervenant curieusement à l’époque où le péché, le mal , la souffrance surabondent..mais “dans le secret” pas dans les (im) médiats !) )
    Au lieu de “revêtir le Christ” en public , en s’affirmant malgré les contradictions, en “portant allègrement Sa Croix” dans des controverses pénibles, en avertissant nos frères humains et non catholiques des périls qu’ils courent au temporel comme à l’éternel, “on” s ‘est ouvert au monde, et surtout à un certain monde, celui qui a depuis toujours été “iconoclaste” (1) ( pas de représentation de Dieu…ou en brisant les représentations de Dieu, que ce soit en Orient naguère ou pendant les guerres calvinistes -dites “de religion” par la Crapule- et révolutionnaires récemment).
    “On” a donc plus ou moins béni tout ce qui “cassait de l’image”…
    Faut-il chercher une autre explication “logique” à ce qui se passe…

    Reste ce que Dieu permet et pour quoi il le permet …Là son bon plaisir est roi (c’est bien la seule monarchie qui nous reste, les simagrées britanniques étant bonnes pour le spectacle !). Adorons le.
    Et rebâtissons, comme nous pourrons.Mais ardemment ! Et vite !

    (1) anachronisme pour la premirèe “famille citée enrte parenthsèe)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *