Anglicanorum Cœtibus aux États-Unis : premiers petits pas

Download PDF

Désigné le 23 septembre dernier par la Congrégation pour la doctrine de la foi comme responsable pour l’application aux États-Unis de la Constitution apostolique Anglicanorum Cœtibus, promulguée par Benoît XVI le 4 novembre 2009, le cardinal Donald W. Wuerl, archevêque de Washington D.C. vient tout juste d’adresser un questionnaire aux épiscopaliens (anglicans) américains qui ont manifesté le désir de constituer un ordinariat. C’est ce que le cardinal a confié, le 31 janvier dernier, à Catholic News Agency : « Nous sommes à l’écoute des communautés anglicanes et des anglicans individuels qui souhaitent explorer plus profondément ce que sera l’ordinariat et qui souhaitent en faire partie (…) Des questionnaires leur ont été adressés plus identifier plus clairement qui ils sont et la nature exacte de leurs communautés actuelles. L’objectif est de déterminer s’il y a une réponse suffisamment substantielle pour justifier la création d’un ordinariat, ici, aux États-Unis. Nous avons déjà constaté comment le Saint Siège, à la demande du pape Benoît XVI, a créé l’ordinariat Our Lady of Walsingham en Angleterre. Cela pourrait sans doute constituer un modèle pour ce que nous pourrions faire aux États-Unis. Nous n’en sommes pas très loin ».
On ne peut que se féliciter de cette initiative concrète du cardinal Wuerl même si, et sans esprit de polémique, elle peut apparaître un peu tardive et expectante.

4 comments

  1. soha

    mieux vaut tard que jamais .
    et puis quelle est ce prurit de vitesse ( “subito santo”, saints proclamés à toute biture, quand les dépouille mortelle sont encore tièdes)) qui semble s’emparer de la Sainte Egliie, cette frénésie de contemporain, ce gratouillis et chatouillis d’applications immédiates … de mauvais augure pour la sérénité des coeurs …et des “corps” mystique ou autres

    On a vu naguère comment la précipitation post conciliaire a mené à des monceaux de ruines… si bien qu’il faut désormais “relire” le concile( “herméneutique”) pour l'”appliquer” , le “recevoir” correctement (???????), du jamais vu dans 20 siècles de “vie en noces avec l’Esprit Saint” … Et que sont devenus tous ceux qui ont mal compris (papes? évêques? clampins de base? ,appliqué de travers etc ???la Sainte Eglise , le Bon Pasteur n’en ont-ils pas cure? Ce ne fut qu’une sorte de brouillon bon à jeter à la poubelle sans autre forme de procès..Etrange étrange …du jamais vu ..

  2. David de montpellier

    est ce que tu peux être un peu plus explicite sur ce que tu avances Soha parce que je ne comprends pas trop ce que tu veux dire.
    Cordialement
    Dans le Christ.

  3. Ruth O.Patenaude

    Il me semble à moi qu’il faut laisser à l’Esprit-Saint le droit de conduire Son Église à son rythme à Lui avec Ses si petits instruments que nous sommes.
    Et puis… le Temps ne presse-t-il pas?…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *