Et qui est la « Personnalité de l’année 2010 » pour le National Catholic Reporter ?

Download PDF

Qui se ressemble, s'assemble… Le vide Président “catholique” Joe Biden et la religieuse “catholique” Carol Keehan. Une belle paire de dissidents !

Quand je vous dis et que je vous répète ad nauseam que le National Catholic Reporter est l’égout collecteur de tous les dissidences “catholiques” américaines, vous n’êtes, évidemment, pas obligés de me croire. D’autant plus que vous savez désormais – c’est sur mon blogue – grâce à Nicolas Senèze, journaliste au quotidien La Croix, « que l’honnêteté intellectuelle ne [m’a] jamais étouffé ». Vous voilà prévenu ! Pourtant, le National Catholic Reporter vient de faire fort, très fort, en mettant en ligne sur son site internet un éditorial de sa rédaction décernant un titre de « Personnalité de l’année 2010 », un hommage d’autant plus incongru que l’hebdomadaire n’en avait jamais désignée aucune les années précédentes et qu’il se pourrait bien, de son aveu même, qu’il n’en désigne aucune pour les années à venir. C’est dire l’importance de cet hommage exceptionnel « pour un catholique américain qui a manifesté un extraordinaire sens de la responsabilité et de courage au cours de l’année qui vient de s’écouler ».
Ce catholique américain est, en vérité, une catholique américaine et, je vous en donne ma parole, sans même avoir lu l’article, ayant juste vu son accroche dans ma messagerie, que le nom de cette catholique américaine m’est immédiatement venu à l’esprit. Découvrant l’article, je m’aperçois que mon flair ne m’avait pas trompé, mais il est vrai qu’avec le National Catholic Reporter, il est rare qu’on se trompe sur ses intuitions tant ces archi-dissidents osent tout et que c’est ainsi qu’on reconnaît facilement les parfaits imbéciles selon Michel Audiard.
Et la « Personnalité de l’année 2010 » est…
sœur Carol Keehan ! Of course…
C’est-à-dire cette religieuse débâchée, président-directeur général de la Catholic Health Association ! Le National Catholic Reporter la couronne de lauriers pour avoir mis tout son poids dans la balance pour faire passer l’ObamaCare… contre l’opinion et les mises en garde de l’épiscopat américain. Un tel mépris pour l’enseignement des successeurs des apôtres aux États-Unis, méritait en effet une telle distinction. Mais ce n’est pas tout, sœur Carol Keehan mérite aussi la reconnaissance émue du National Catholic Reporter pour avoir été la seule, via sa “Catholic” Health Association, « à soutenir l’hôpital » St. Joseph’s de Phoenix contre Mgr Thomas Olmsted, pour avoir commis un avortement direct. D’autres religieuses de la trempe de sœur Keehan font de l’accompagnement de femmes allant se faire avorter : mais là, on peut dire que c’est du commerce de détail ; sœur Keehan, elle, est spécialisée dans le gros.
Merci au National Catholic Reporter de ce bel aveu d’une dissidence obstinée. Qui se ressemble s’assemble. Il y a du ménage à faire aux États-Unis. Bon courage aux catholiques américains pour 2011…

4 comments

  1. soha

    Bis repetita: pour faire le ménage, il faut balai et balayeur. C’est ce qui manque …Il reste des bouts de balais cassés et le balayeur, ou les balayeurs, ont laissé s’accumuler beaucoup de poussière, intentionnellement (??)
    C’est curieusement la même situation en France, en Europe et dans bien des lieux couverts ou découverts à marée basse d’Esprit Saint ou marée haute d’apostasie…
    J’essaie, pour ma part, de faire du balai en moi, mais c’est d’une effrayante difficulté..J’ai été entraîné à l’hérésie (impureté de doctrine) et au péché (impureté de moeurs: en plus de trente ans de néo-modernisme, pas un prêtre, pas un laïc pour faire brèche…

    Si D.H. pouvait m’indiquer une église, une association, un camp de concentration ” ( spirituelle, intellectuelle..) où je pourrais me laisser refaire par Dieu , avec quelque chance d’être dans le droit chemin, j’en serai ravi… Pour l’instant, je ne connais que les interstices entre diverses boutiques, fréquentées par des gens visiblement ravis d’y trouver la pure vérité, et crachant sur le voisin le plus proche …

    Que la grâce de 2011 nettoie les écuries d’Augias..et Augias lui-même, le crotté puant

  2. John

    Daniel:
    A la 2e mention de cet hebdomadaire dans ce billet, il y a erreur: on passe du Reporter au (bien plus sympathique, d’ailleurs) Register.
    Happy new Year!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *