Universités catholiques : les scandales continuent…

Download PDF

À peine a-t-on terminé un article (voir ici) que de nouvelles informations nous arrivent sur les turpitudes des universités “catholiques” américaines. C’est la Cardinal Newman Society qui lance ces messages d’alerte.

  • Russ Feingold, de confession juive, qui fut sénateur Démocrate du Wisconsin de 1993 à 2011 – il fut “remercié” par les électeurs lors des dernières Mid-Term –, partisan de la légalisation du “mariage” entre personnes de même sexe et partisan véhément de l’avortement, a été recruté en janvier dernier pour enseigner à la Marquette University du Wisconsin, une université jésuite fondée en 1881. « Soyez la différence », indique la nouvelle devise de l’université sur son site Internet à l’intention des étudiants. Ils vont être servis !
  • La sœur Carol Keehan, présidente de la Catholic Health Association (CHA), dont le poids fut déterminant pour faire passer l’ObamaCare contre la position des évêques américains, et qui a contesté en décembre dernier le justifié retrait du label “catholique” par Mgr Thomas Olmsted à l’hôpital St. Joseph de Phoenix (Arizona), est toujours membre de la Catholic St. John’s University (New York) et la University of St. Thomas (Minnesota). Voilà qui est garantir « l’identité catholique » de ces établissements…
  • De son côté, la faculté de droit du Boston College (Massachussets), un repère de dissidents catholiques, “célèbrera” la semaine prochaine « La vie et l’œuvre » du père jésuite Robert Drinan, qui fut, jusqu’à sa mort survenue en 2007, une étoile de première grandeur du clergé dissident américain. Élu Démocrate à la Chambre des Représentants de 1971 à 1981, le P. Drinan était pour l’avortement et son remboursement avec l’argent de contribuables… Encore un magnifique “exemple” à offrir aux étudiants…

Ce sont là, parmi trop d’autres, des établissements qui ne sont catholiques que de nom, comme le disait, avec raison, le cardinal Raymond Burke devant la Cardinal Newman Society en décembre dernier…

1 comment

  1. soha

    Autrefois, il y avait l’Index pour faire la liste des livres non-catholiques , et l’Inquisition, pour mettre au clair les hérésies.
    Depuis que l’Hérésie règne au sommet, pas étonnant que tout et n’importe quoi ait cours à la base. Comment reprocher à des gens d’errer si non seulement on leur laisse la bride sur le cou mais si on les pousse à “explorer” le monde entier …et le pire?

    A quand un syllabus clair sur ce qui est catholique et ce qui ne l’est pas?
    Et bien sûr avec l’appel enthousiasmant qui doit accompagner toute affirmation dogmatique juste: celui qui nous mène à l’Eternelle Félicité avec Dieu, Marie, tous les anges et tous les saints!!!
    (mais on m’a dit dans une paroisse ou je cherchais à organiser des obsèques avec prêche sur les “fins dernières” “Ah mais monsieur, c e la fait trente ans qu’on ne parle plus de cela !”

    Il n’y plus qu’à tirer l’échelle …de Jacob !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *