Un curé de St. Louis nommé évêque de Knoxville

Download PDF

C’est un natif de St. Louis, où il a vu le jour le 4 juillet (jour de la Fête nationale aux États-Unis…) 1957, qui a été nommé aujourd’hui par Benoît XVI évêque du diocèse de Knoxville
(Tennessee). Mgr Richard F. Stika (notre photo)  est un authentique Missourian. Ordonné



prêtre le 14 décembre 1985 pour l’archidiocèse de St. Louis, c’est à son service qu’il a consacré son apostolat.
Il en fut le vicaire général (1997-2004), chancelier (1994-2004) et secrétaire de l’archevêque Justin Rigali (1994-1997), devenu depuis cardinal-archevêque de Philadelphie. Il fut le
coordinateur principal de la visite à St. Louis de Jean-Paul II en 1999. Il fut également chargé de dirig
er le bureau diocésain pour l’Enfance et la Protection de la jeunesse et nommé curé de l’Église de l’Annunziata à Ladue, une ville située à une vingtaine de km à l’ouest de St. Louis.
Il sera ordonné troisième évêque de Knoxville le 19 mars prochain avec comme principal consécrateur le cardinal Rigali, et comme co-consécrateurs Mgr Robert J. Hermann, évêque
auxiliaire de St. Louis et administrateur archidiocésain depuis la nomination en juin dernier de l’ordinaire de l’archidiocèse, Mgr Raymond L. Burke, comme Préfet de la Signature
apostolique, et Mgr Robert Shaheen, évêque de l’éparchie maronite de Notre-Dame du Liban.
Le diocèse de Knoxville, érigé le 27 mai 1988 par démembrement du diocèse de Nashville (Tennessee), était vacant depuis le 12 juin 2007 date où son évêque, Mgr Joseph E. Kurtz, fut nommé
archevêque de Louisville (Kentucky).
Mgr Stika va rejoindre un diocèse de près de 37 000 km2 qui occupe la partie orientale du Tennessee, et possède des frontières avec le Kentucky au nord, le Missouri et l’Arkansas à l’ouest, et le
Mississippi au sud. Si la population de l’archidiocèse est d’un peu plus de 2,2 millions d’habitants, on n’y compte, officiellement, que 56 068 catholiques, c’est-à-dire 2,4 % de la population,
guère plus que la moyenne de l’ensemble du Tennessee (2,3 %), l’État où le pourcentage de catholiques est le plus faible des États-Unis. Toutefois, le diocèse compterait plus de 50 000 immigrés
latinos ce qui devrait, selon le site du diocèse de Knoxville, permettre de doubler le nombre officiel des catholiques. Dans sa tâche, le nouvel évêque disposera de 70 prêtres et 25 diacres.

2 comments