L’ACLU veut contraindre les hôpitaux catholiques à pratiquer des avortements

Download PDF

L’ultra-progressiste American Civil Liberties Union (ACLU) vient de saisir le prétexte du retrait du label “catholique” au St. Joseph’s Hospital de Phoenix par l’évêque diocésain, pour exiger du gouvernement américain qu’il contraigne les hôpitaux catholiques à pratiquer l’avortement. Réaction de Bill Donohue, président de la Catholic League, du 23 décembre.

  • « Tout au long des six mois écoulés, l’ACLU a essayé de convaincre l’administration Obama d’obliger les hôpitaux catholiques à pratiquer les avortements d’urgence. Elle a écrit au ministère de la Santé, dirigée par la fanatique de l’avortement Kathleen Sebelius (une excellente amie le feu l’avorteur par naissance partielle George Tiller), pour lui demander de mener une enquête. Les Centers for Medicare and Medicaid Services sont en train d’envisager des actions contre les hôpitaux catholiques. Aujourd’hui, l’ACLU, à la grande joie du New York Times, remet la pression, en signalant le cas d’un hôpital catholique de Phoenix, le St. Joseph’s, qui a récemment pratiqué un avortement. La religieuse qui a approuvé l’avortement a été excommuniée, et l’hôpital a été déchu de son affiliation catholique.
  • Le héros, c’est l’évêque de Phoenix Thomas Olmsted : il s’est tenu ferme sur les fondements des droits civiques quand il a ordonné des sanctions contre ceux qui croient que les enfants à naître n’ont aucun droit que doivent respecter ceux qui sont nés. Mais, bien sûr, pour le New York Times, le héros c’est l’hôpital ci-devant catholique. Dans son éditorial d’aujourd’hui, il dit que l’hôpital a pris une “décision louable” en choisissant d’avorter le bébé. De manière sournoise l’éditorial déclare : “Personne n’a suggéré que les hôpitaux catholiques devraient être obligés de pratiquer des avortements sans caractère d’urgence”. Vraiment ? Peut-on trouver quoi que ce soit dans les archives de l’ACLU qui suggère qu’elle se rallierait à la défense des hôpitaux catholique si l’amendement concernant les Églises (qui interdit aux organes gouvernementaux fédéraux d’obliger des hôpitaux confessionnels à pratiquer des avortements) était abrogé ?
  • Où veut aller l’administration Obama dans cette affaire, cela reste obscur. Mais nous savons que les anti-catholiques ont été les bienvenus dans cette administration, et qu’au moins l’un d’entre eux (qui a failli être nommé), Dawn Johnsen, avait l’idée d’arracher à l’Église catholique ses exemptions fiscales. Nous sommes aux côtés des évêques courageux comme Thomas Olmsted, et nous encourageons le plus grand nombre de catholiques à défendre leur droit à la liberté religieuse selon le Premier Amendement, et nous tenons ferme pour la défense des droits de tous les enfants. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *