Les Simpsons : L’Osservatore Romano dépasse les bornes pour les catholiques américains

Download PDF

Quand L'Osservatore Romano “roulait” pour Obama, et soutenait l'Université Notre Dame contre les évêques américains…

Je vous avais prévenus : j’étais dans un de mes bons jours mardi dernier quand je vous ai relaté l’apologie de la série de dessins animés Les Simpsons par L’Osservatore Romano. Aujourd’hui, et bien que nous soyons dimanche, je suis dans un mauvais jour. De deux choses l’une : soit le P. Luca Possati, S.J., et Gian Maria Via, le directeur du quotidien, croient ce qu’ils écrivent sur les Simpsons, et ce sont des crétins ; soit ils n’en croient pas un mot, et ce sont des malfaisants.
Évidemment, les producteurs de la série The Simpsons se gondolent de ce que le « journal du Pape » ait “catholicisé” les héros de ces dessins animés. Mais ils ont toutefois tenu à bien préciser que les Simpsons, le père Homer comme le fils Bart, n’étaient pas catholiques. Allez voir ici, si vous ne me croyez pas : Al Jean, le producteur exécutif de la série, nous informe que le catholicisme intéresse autant Homer Simpson qu’une soirée spaghetti… Cela ne m’avait pas échappé, mais j’ai honte, comme catholique, que la chose ait échappé à L’Osservatore Romano.
Hilary White, qui est la correspondante à Rome de LifeSiteNews, dénonce le « manque d’à propos » de ces quinquagénaires ou sexagénaires – Possati, Vian… – qui veulent “faire jeune”, et qui sont aussi vieux que la bêtise. Elle ose qualifier l’article « d’imbécile », ce qui n’est vraiment pas méchant, mais assez pertinent. Et elle suggère que l’on applique à L’Osservatore Romano l’avis que donnaient, dans les temps “ténébreux” de l’Église, les confesseurs et directeurs spirituels pour ne pas succomber au péché par le vue : « détourner les yeux », en d’autres mots ne plus lire ce mauvais journal.
De son côté, Judie Brown, présidente de l’American Life League – la plus grosse association de catholiques pro-vie aux États-Unis – et membre depuis trois mandats de l’Académie Pontificale pour la Vie, exige la démission de Gian Maria Vian : « De toute évidence, des têtes doivent tomber cette fois-ci (…) et le plus vite, le mieux ». Judie Brown, qui n’est pas une catholique à se signer à l’eau (tiède) bénite, avait déjà tempêté lors du scandale Fisichella sur l’affaire de Recife, orchestré par L’Osservatore Romano – mais il semble que Vian et Fisichella s’entendent fort bien – exigeant la démission de l’archevêque Fisichella. Elle l’a obtenue, mais Fisichella a été propulsé à la tête d’un tout nouveau conseil pontifical, celui pour la nouvelle évangélisation. Comme pour l’instant il n’a même pas un ordinateur dans son bureau, cela devrait limiter la casse.
Grâce à cette stupidité sans nom de la rédaction de L’Osservatore Romano, les autres sujets abordés dans cette livraison ont été comme occultés : le synode sur le Moyen-Orient, les canonisations, la lettre de Benoît XVI aux séminaristes… Les Simpsons sont tellement plus importants et les jugements séniles qu’on peut faire sur cette série. Honte à ce quotidien qui nous fait honte.

3 comments

  1. Roussel Paul

    Cher Monieur,

    Votre désapprobation de l’article sur le dessin animé des Simpsons, dessin animé que je n’ai pas vu, est certainement justifiée. Par contre le jugement final “Honte à ce journal” est déplacé en effet il faut permettre à celui qui fait une erreur de s’excuser de son erreur et nous devons espérer que suite à votre réaction le Journal fera une mise au point de rectification que ce soit la journaliste elle même ou le Directeur du Journal et d’autre part lisant ce journal de manière épisodique je suis toujours heureux de lire les discurs et interventions du Saint Père, les relations sur ses voyages , les personnalités qu’il reçoit et la vie de l’Eglise dans le monde entier. Alors ne généralisezz pas s’il vous plait l’erreur commise par l’article sue les “Simpsons” avec le contenu habituel du Journal .
    Bien sincèrement et en toute charité fraternelle.

    Paul Roussel.

  2. noemia

    Avé à Daniel pour ce combat dans les media, voilà un homme qu’on peut peut dire prudent et clairvoyant, mais aussi pauvre selon l’Evangile! mon cher Paul Roussel, accorde moi de te tutoyer, on voit que tu es bien clément envers certains dirigeants de L’Osservatore Romano, je dirais quelle « touchante charité »! cependant c’est encore et toujours cette « touchante charité » qui ouvre largement les portes aux vers dans le fruit, pardon, aux vignerons homicides pour puiser un peu dans l’Evangile! et de fait L’Osservatore Romano devient la nouvelle Bible qui remplace la Vieille! de toute façon la route sera encore plus large pour tous les lecteurs de L’Osservatore Romano et encore plus étroite et resserrée pour ceux qui persévèreront dans la lecture du Saint Evangile qui bien souvent ne suscite pas de « touchante charité »!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *