Le cardinal Burke aux Français : Continuez à manifester, l’Église vous soutiendra

Download PDF

Un entretien de grand intérêt accordé par le cardinal Raymond Burke, préfet du Tribunal suprême de la Signature apostolique, et recueilli par Pierre de Calbiac pour Famille Chrétienne… (extraits)

Vous êtes préfet du Tribunal suprême de la signature apostolique, qui veille à la bonne administration de la justice ecclésiastique. Qu’en est-il de l’enseignement de l’Église concernant les unions homosexuelles ?

Raymond Leo BurkeL’enseignement de l’Église est très clair. L’union sexuelle est morale dans le cadre du mariage, celle-ci étant l’expression d’un amour fidèle, permanent et fécond, c’est-à-dire procréatif, entre un homme et une femme. Une note de la Congrégation pour la doctrine de la foi, parue en 2003 et signée par le cardinal Ratzinger, alors préfet de cette même congrégation, condamnait ainsi toute forme de légalisation des unions homosexuelles. La nature nous enseigne que l’homme et la femme sont faits l’un pour l’autre. L’altérité est une condition nécessaire au mariage. Il faut donc comprendre que l’Église catholique n’approuvera jamais les unions homosexuelles, qui ne peuvent être naturellement procréatives.

En France, la loi légalisant le mariage homosexuel a été votée. Que doivent faire les catholiques désormais ?

J’ai suivi le combat des Français contre cette loi. Je peux leur dire ceci : continuez à manifester, continuez à montrer que cette loi est injuste et immorale. L’Église vous soutiendra dans ce combat pour la justice. J’encourage ainsi les prêtres et les évêques à continuer sur cette voie et manifester leur opposition dans la rue si nécessaire. C’est important qu’ils montrent l’exemple. Moi-même, il m’est arrivé de manifester, notamment à l’occasion de Marche pour la vie. Dans Evangelium vitae, Jean-Paul II fait référence à la désobéissance civile, c’est dans ce genre de cas que nous devons la pratiquer. Les parents ont également un travail à effectuer contre ces lois insidieuses. Ils doivent surveiller ce que font leurs enfants. Le pire aujourd’hui est sans nul doute la pornographie. Les parents doivent faire attention notamment lorsque les enfants utilisent l’ordinateur et regardent des choses dont ils ne mesurent pas les effets et qui font beaucoup de mal.

Comment préserver les enfants de ces dérives sociétales lorsqu’elles s’affichent dans la rue ?

Il faut que les parents essaient de garder leurs enfants loin de tout cela et de leur expliquer ce qui est bien et ce qui est mal. L’école est également un lieu dans lequel il faut s’investir. Il faut notamment que l’enseignement catholique soit encore plus catholique qu’il ne l’est actuellement.

12 comments

  1. theofrede

    les évêques et les prêtres français sont-ils au courant de ce pense le cardinal Burke et de ce qu’il leur conseille de faire ? je n’en ai pas tout à fait l’impression

    • Sebastien

      les unions involontairement non fécondes ne sont pas coupables mais les couples qui refusent d’avoir des enfants ceux là pour moi ne sont pas “morales ” dans le sens où elles refusent une des finalités du mariage: la fécondité!

  2. gaudet

    Comme il réconfortant de constater que les hautes autorités de Rome, rejette violemment le politiquement correct , pour appeler à la pure désobéissance indispensable.

    Le cardinale Burke, fait preuve de clairvoyance en poussant nos prêtres et surtout nos evêques trop craintifs et consensuels, vers une résisitance plus active, engagée, ouverte , c’est à dire évidemment plus risquée!

    Cependant je considère , que le jour ou un évêque de France sera jeté en prison pour avoir manifesté, pour prononcer des homélies incendiaires contre le mariage gay, sera un jour de grande victoire morale pour l’Eglise de France !

    Je souhaite sincèrement que notre bon pape François condamne à haute voix et publiquement le comportement criminel du gouvernement français, et sa bande de gauchistes pourris !

    ON en a tous marre! de ce sale marxisme rempant ruinant notre pauvre France! maintenant c’est la guerre !

    • DANIS

      pourquoi voulez vous que des évêques ou des prêtres soient jetés en prison quand ils prechent dans leur église contre le mariage des homos? l’Eglise est un endroit sacré, l’Etat n’a pas à y faire incursion. Dans ma paroisse le mariage homos a été sévèrement condamné “en chaire” le dimanche à la messe. il serait une deuxième révolution en France que d’aller chercher ces prêtres dans la chaire pour les jeter en prison! et vous vous exprimez en public contre cette loi?

    • Zabo

      Parfaitement d’accord avec vous, la guerre civile est lancée, souvent pour le malheur des peuples mais aussi, en l’occurrence pour leur salut ! Dieu et son clergé soit avec nous contre Satan !

  3. Goupille

    “Il faudrait d’abord changer 70% des évêques de France . Ce sont des évêques constitutionnels !!!”

    Le temps est venu d’en revenir aux nominations par acclamation, comme au bon vieux temps…
    Plus précisément, le temps est venu de demander à Rome de nous débarrasser de ces évêques qui travaillent depuis trop longtemps, quelle qu’en soit la raison, à la disparition de l’Eglise en France. Nous les connaissons tous et il suffit de compléter par le trombinoscope de Golias…

    Et que Rome nous nomme des pasteurs de choc.

    N’attendons pas que l’âge nous en débarrasse : il sera trop tard.

  4. Arthur Lenoir

    Enfin un message clair !
    80% des évêques français ne sont pas sur cette ligne, hélas.
    Il n’est que temps d’entrer en résistance !
    Manifestons nombreux et partout pour la libération de Nicolas, prisonnier politique.

  5. bitika

    après le Cardinal Burke, c’est notre Pape Francois, lui-meme, a l’Angelus : « Allez à contre-courant et soyez-en fiers ! »…« Tant de personnes paient le prix fort leur engagement pour la vérité ! Tant d’hommes droits préfèrent aller à contre-courant, pour ne pas renier la voix de leur conscience, la voix de la Vérité ! N’ayez pas peur d’aller à contre-courant, soyez courageux et soyez-en fiers ! En avant ! » a conclu le Pape…
    integralite sous :
    http://www.news.va/fr/news/angelus-allez-a-contre-courant-et-soyez-en-fiers
    je vous assure qu’il faut lire TOUT ce que dit le Pape Francois :
    – « l’hypocrisie dans l’Eglise ». « Que de mal cela nous fait-il à tous ! »
    – mais nous les prêtres et tous les chrétiens, le Seigneur veut que nous soyons des pasteurs, pas des brosseurs de brebis.
    – et tant d’autres
    mais aussi : « La vengeance – a dit à ce propos le Pape – est ce plat si bon quand on le mange froid » et c’est pourquoi nous attendons le moment juste pour l’accomplir. « Mais cela – a-t-il répété – n’est pas chrétien. Jésus nous demande d’aimer nos ennemis. Comment peut-on faire ? Jésus nous dit : priez, priez pour vos ennemis ». La prière fait des miracles.

  6. LABARTHE

    Le cardinal BURKE affirme que l’Eglise soutient ceux qui sont opposés au mariage gay. Voilà une bonne nouvelle !

    Mais comment imaginer l’aide de l’Eglise à nous fidèles révoltés par cette loi absurde et contre nature et donc contraire à la volonté du Très Haut ?

    La prière ? Cela serait très utile que chaque Dimanche aux intentions de prières à la messe, on rappelle l’importance de lutter pour la famille : père mère enfant(s) !

    Des interventions officielles comme celle de Monseigneur Marc AILLET ? Très bien aussi, bienheureux les gens de Bayonne d’avoir un tel évêque !

    Et si nos évêques, ceux qui possèdent des médailles de la Légion d’honneur, rendaient leurs décorations à cet Etat qui a déclaré la guerre à Notre Dieu ? Non ? Cela ne serait-il pas un geste fort, donnant du courage à tous ces jeunes ?

    La France, fille aînée de l’Eglise, doit être la première nation à abroger cette loi du mariage gay ! Si elle ne le fait pas, elle risque de souffrir beaucoup plus qu’elle ne l’imagine !

    Cependant désobéissance civile, ne doit pas dire violence, attention aux mauvaises interprétations.

    Vive les jeunes indignés par cette loi ! Et les moins jeunes dont je fais partie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *