Robert Moynihan évoque les rumeurs romaines sur le prochain consistoire

Download PDF

Le directeur de l’excellent mensuel Inside the Vatican, l’Américain Robert Moynihan, a consacré sa Lettre internet d’hier au soir à la question de la tenue du prochain consistoire destiné à créer de nouveaux cardinaux. Un article très intéressant, bien documenté mais qui nous laisse, évidemment, « sur notre faim ».

« C’est un jour gris à Rome avec un peu de pluie, et la grisaille est un voile adapté au mystère qui déroute les vaticanistes depuis des mois. Et ce mystère est le suivant : le pape Benoît XVI annoncera-t-il un consistoire pour le mois de novembre et qui se tiendra le jour de la Fête du Christ-Roi (21 novembre) pour créer 19 nouveaux cardinaux, ou ne l’annoncera-t-il pas ? C’est une affaire qui n’est pas sans intérêt, parce que le rang de cardinal est le plus haut dans l’Église, et ceux qui seront nommés ne seront pas seulement et très probablement les électeurs du prochain Pape lors d’un future conclave, mais le prochain Pape pourrait très bien être de leur nombre. Curieusement, et pour une affaire d’une importance si considérable, on ne trouve pas aujourd’hui de consensus à Rome pour savoir si le consistoire sera ou non convoqué. Et cela laisse le champ ouvert à de nombreuses théories et hypothèses. Depuis que Marco Tosatti a écrit dans La Stampa, voici un mois, que le consistoire serait annoncé autour du 20 octobre, l’en ai inféré qu’il y aurait un consistoire en novembre (quand le Pape décide de convoquer un consistoire, il est d’usage d’annoncer les noms des nouveaux cardinaux une trentaine de jours à l’avance, pour que les nommés aient le temps de préparer leur voyage à Rome pour la cérémonie. Donc, si le consistoire devait se tenir le 21 novembre, nous devrions avoir une communication officielle au plus tard le 21 octobre, c’est-à-dire dans 10 jours). Dès lors, nous ne devrions plus attendre que dix jours pour avoir la solution de ce mystère. J’ai quand même consulté autour de moi pour voir ce que je pouvais apprendre. Je suis donc allé voir un homme * qui est à peu près certain d’être parmi ceux qui seront nommés cardinaux, et je lui a demandé s’il pouvait m’éclairer. Je pensais que si quelqu’un devait le savoir, ce serait lui. “Y aura-t-il un consistoire en novembre ?” lui ai-je demandé. “Je n’en sais rien, m’a-t-il répondu. Personne ne m’a dit quoi que soit là-dessus”. J’ai donc compris que même ceux qui seront très probablement nommés n’ont reçu aucune notification à l’avance. L’un de mes confrères s’est rendu dans une de ces boutiques de Rome où l’on fabrique les tenues ecclésiastiques, et a demandé combien de temps cela prendrait pour avoir un travail exécuté. Le propriétaire de la boutique lui a dit qu’il pouvait prendre sa commande aujourd’hui, mais que le mois suivant il serait bloqué par les nécessité de réaliser des commandes spéciales “autour du 20 novembre”. “Ah, ah, pensais-je en apprenant cette nouvelle. Cela signifie que le consistoire sera bien en novembre, pas de doute là-dessus…”. Puis je me suis attablé avec un prêtre italien qui connaît le Vatican mieux que personne dans la ville, oserais-je dire, et qui est à peu près toujours sûr quand des incertitudes ont besoin d’être clarifiées. ”Donc, je devine que le consistoire se tiendra en novembre…”, lui dis-je. “Peut-être, me répondit-il. Je sais que c’est ce que les gens racontent. Mais attendez. Il n’y a que 19 sièges actuellement à pourvoir, mais en mars il y en aura au moins six ou sept de plus. Pour certains à la Secrétairie d’État, il semble prudent que le pape attende encore quelques mois. Il y en a beaucoup à attendre le chapeau rouge. Quelques places de cardinal s’ajouteront cet hiver. Je pense qu’à la fin le pape sera convaincu d’attendre et de convoquer un plus grand consistoire au prochain printemps”. “Hum…, pensais-je. Se peut-il que le pape décide d’attendre, alors que tout le monde, même les tailleurs ecclésiastiques, s’attendent à ce que le consistoire se tienne maintenant ?”. Et j’en encore interrogé un autre très vieil ami de partager avec moi un bol de soupe de légumes pour le déjeuner d’aujourd’hui. Cela fait des décennies qu’il réside ici et connaît toutes les subtilités du Vatican, de saison ou hors saison, et est souvent très bien informé quand les autres ne le sont pas. “Alors, le pape pourrait décider de repousser le consistoire jusqu’au printemps ?”, lui ai-je dit. “Non, m’a-t-il répondu, selon mes informations le consistoire sera annoncé la semaine prochaine, et se tiendra le jour de la Fête du Christ-Roi. Le pape voulait un consistoire au printemps de cette année, et il le veut maintenant, il ne veut plus qu’on le repousse bien que le secrétaire d’État tente de le convaincre du contraire. Le pape estime qu’il a attendu assez longtemps”. Alors, le consistoire se tiendra-t-il bien en novembre ? Seul le pape le sait, mais il n’a pas encore rendu publique sa décision. »

* Je ne sais pourquoi, mais j’ai le sentiment qu’il s’agit de l’archevêque Raymond Burke

1 comment

  1. Pingback: Osservatore Vaticano » Blog Archive » Le cardinal Bertone souhaite-t-il retarder le prochain consistoire?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *