Décès du journaliste catholique Robert Novak

Download PDF

Celui que ses amis – mais peut-être pas que ses amis… – avaient baptisé « Le Prince des Ténèbres », en raison de sa personnalité plutôt pessimiste, encore que très chaleureuse avec
ses


amis, Robert Novak (photo) est décédé hier 18 août d’un
cancer au cerveau qui avait été diagnostiqué voici très exactement un an. Ce brillant éditorialiste de droite qui commença à collaborer à des organes de presse dès 1948 alors qu’il était encore
au lycée, naquit le 26 février 1931 à Joliet (Illinois) dans une famille juive et fut élevé dans cette religion. Il se convertit au catholicisme en 1998.

Cette personnalité très célèbre et très féconde du monde du journalisme américain – il dirigea notamment une
émission de débat politique sur CNN pendant 25 ans –, fut qualifiée assez méchamment de « paléo-conservateur ». En fait, cet homme de droite, inscrit comme Démocrate – il fut
l’ami de John Kennedy et de Lyndon Johnson –, mena la vie dure au courant néo-conservateur dominant du Parti Républicain, dont il combattit l’entrée en guerre contre l’Irak et
l’alignement sur la politique du gouvernement de Tel Aviv dont il critiqua vivement « l’apartheid » qu’il réserve aux Palestiniens. Robert Novak était intellectuellement assez proche des
Libertariens dont il soutint d’ailleurs le candidat, Ron Paul, lors des dernières présidentielles.