Nuit de Pâques : des dizaines de milliers de baptêmes d’adultes

Download PDF
J’aurais bien aimé de rendre hier matin à la conférence de presse du Service national de la catéchèse et du catéchuménat (SNCC) de
la Conférence des évêques de France (CEF), consacrée aux baptêmes d’adultes de la Vigile pascale de cette année. Malheureusement, l’invitation par courriel ne
m’étant arrivée que lundi matin, il ne m’était pas possible de bousculer, du jour au lendemain, mon emploi du temps. J’ai demandé au service de presse de la CEF de m’adresser les
données statistiques communiquées par internet. Je les attends encore. Heureusement, je découvre ce matin la dépêche de l’AFP sur ce sujet. Que nous révèle-t-elle ? Que 2
675
adultes (33 de moins que l’an passé) recevront le baptême en France au cours de la veillée pascale. Je m’en réjouis comme s’en réjouit Mgr Jean-Claude Boulanger,
évêque de Sées, et membre du SNCC, qui présidait cette conférence de presse.
Toutefois, le nombre de baptêmes d’adultes communiqué pour 2008 n’est guère renversant. Aux États-Unis, la situation est toute différente, puisque ce sont des dizaines de milliers d’adultes qui
vont recevoir cette année le baptême catholique (ils furent 64 500 l’an passé).
Je me suis livré à une petite étude qui ne prétend pas à grand-chose, mais permet une comparaison assez éclairante.
J’ai compté que 2 archidiocèses américains (il y en a 33 de rite latin), ceux de Cincinnati (Ohio) et de Portland (Oregon), et 4 diocèses (il y
en a 145 de rite latin), ceux d’Orange (Californie), de Detroit (Illinois), de Cleveland (Ohio) et de Lansing (Michigan), auront à eux seuls plus de baptêmes d’adultes que tous
les diocèses français réunis (2 738 contre 2 675). J’ai choisi ces diocèses américains parce que je dispose pour eux de statistiques précises. Or, ces six
diocèses ne totalisent que 18 millions d’habitants (6 % de la population américaine) et 4,6 millions de baptisés catholiques (7
%
des catholiques des États-Unis). Les « dizaines de milliers » de baptêmes d’adultes que j’ai annoncés en titre, ne sont donc pas une exagération de ma part. Tout juste une prévision
extrapolée…
D’où l’on constate aussi, me semble-t-il la meilleure santé du catholicisme américain par rapport au nôtre, et au moins en ce qui concerne les baptêmes d’adultes.
 

1 comment

  1. C’est désolant pour la France, mais l’Amérique sert en général de moteur au reste du monde occidental, (souvent à rebours) il n’y a, j’espère aucune raison pour qu’il n’en soit pas de même dans le domaine catholique.

    Néanmoins il nous reste à beaucoup prier pour notre pauvre France défiguérée.

    Sans chercher d’excuses, il reste aussi que les immigrants de France sont généralement de traditions religieuses, non chrétiennes, ce qui n’est pas le cas pour les USA où les sud-américains arrivent en grand nombre, transmettant leurs valeurs.