En Une

Mario Palmaro sur l’homopobie et les 10 étapes vers le « mariage » gay

Commentaires (9)
  1. Sylvie Houbouyan dit :

    “Laisse les morts enterrer les morts” disait Jésus à celui qui voulait se battre encore sur les rituels humains.
    La perversion est au pouvoir.
    Il appartient à l’Eglise dont le pouvoir est spirituel, de guérir les âmes brisées ou froissées.
    Pour le reste c’est une guerre inutile, car perdue d’avance.

  2. gérard dit :

    Tout les mots qui concours a nier la création Divine, que ce sois l’homophobie ou racismes etc, nous sont inspirées pars les puissances infernales .Question ne sommes nous pas dans les temps du partage du bon grain et livret ,a en croire Saint Nylus et bien d’Âmes bienheureuses cela pourrait être.J’ai été très affecté des dires de notre Saint Père (qui qui je en lieu et place repend toi vas et ne pèche plu ,c’est comme aux lectures pour Sodome et Gomorrhe ,il se dit aujourd’hui (Dieu dit je ne la détruirai pas?)dans le fond il n’y a plu de péché l’homme n’est redevable de rien envers Dieu créateur de toutes êtres et toutes choses .pour moi Vatican II me pose bien des interrogations et me blesse . Je prie Notre Sainte Vierge Marie et l’Esprit Saint de nous aider a voir le chemin que nous devons suivre dans toute cette déchéance.

  3. Luc Warnotte dit :

    Bonne et vigoureuse analyse de la part de Mario Palmaro, qui confirme sa réputation de n’être guère tenté par la modération de principe. Une ombre au tableau cependant: M. Palmaro dit que “on naît homme ou femme, tertium non datur”. Navré, c’est faux. Il y a des personnes intersexuées, dont le sexe est ambigu et impossible à définir. C’est évidemment une infime minorité et la perversité consiste à tirer argument de ces accidents génétiques pour faire d’une infime exception la règle. Il n’empêche que, quand on argumente il faut être plus rigoureux et ne pas affirmer “on naît homme ou femme, tertium non datur”. Proférer des affirmations matériellement inexactes, c’est offrir des armes aux propagandistes du transgenre etc.

  4. Michel Cliche dit :

    À ce jour, hormis la vraie croyance au Christ, nous pouvons conclure que depuis que les hommes ont cru conquérir la raison que la raison déraisonne! Notre ami Bossuet avait bien raison de craindre la philosophie des Lumières. Toute personne est égale et c’est devenu la gale de l’humanité! Heureusement que nous sommes poussières pour nous le rappeler que nous sommes égaux!

  5. Rosme dit :

    Très belle analyse, très claire et qui remet les idées à leur place.
    Comme toujours, la tiédeur d’un grand nombre est la cause de beaucoup de maux.
    Il n’y a pas d’ombre au tableau (comme dit Luc Warnotte ci-dessus) : on naît homme ou femme. “Tertium non datur”, sinon par accident. Les accidents étant par nature accidentels, ils ne peuvent compter comme un “tertium”.

    1. nazareth dit :

      Excente reponse, vous avez formulé ce que j’étais incapable de produire. Merci.
      Il faut revenir à l’essence meme des precepts de votre religion, admet-elle le mariage de personnes de meme sexe ? Si non pourquoi toute cette dialectique non productive par laquelle vous tiennent les malins. Vous jouer leur jeu avec une naiveté deconcertante. C’est à eux de s’adapter à votre logique et non pas à vous de justifier ce qui est naturellement évident. Bonne continuation dans le preche de la bonne parole. .

  6. gérard dit :

    Luc warmotte il me semble me souvenir que notre Seigneur Jésus Christ en a parlé (il y a aussi des eunuques et ils son la pour une raison bien précise ,qu’ils vivent en sainteté )dommage que l’homme jouisseur et imbus de lui même dénature tout,car dans l’absolu nous sommes tous fait pour Dieu.

  7. LIBERT Pierre dit :

    Chez nous, en Belgique, nous faisons mieux. Depuis peu, le code pénal porte des sanctions plus importantes si la victime du délit ou du crime est homosexuelle. En clair, tuer un curé ou un gitan est puni “normalement”. Mais tuer un homosexuel entraîne une peine plus importante. Manière de rappeler à ceux qui ne l’ont pas encore compris que la loi peut disposer que tous ne sont pas égaux devant la loi! Car après tout, pourquoi ne pas punir plus sévèrement l’assassin d’un Juif, d’un candidat réfugié politique ou d’une femme enceinte?

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »