En Une

Le diocèse de Perpignan vacant à partir du 11 mai

Commentaires (2)
  1. Daniel dit :

    On est toujours sidéré de voir un évêque “muté” sans que son remplacement n’ait été étudié. Imaginez la même incurie dans le privé : le directeur commercial est appelé au poste de secrétaire général, par exemple, et on verra d’ici la fin de l’année à recruter un nouveau directeur Commercial ou bien à promouvoir un commercial.

  2. professeur Tournesol dit :

    C est vrai que la gestion des “ressources humaines” episcopales laisse à désirer.
    À l echelle du diocèse (Vannes) c est la même chose. On mute les prêtres et on regroupe de facto les paroisses au coup par coup pour remplacer les morts et les depart en retraite.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »